Athlétisme : Adil Kaouch suspendu pour dopage

Athlétisme : Adil Kaouch suspendu pour dopage

Le doute a fini par se confirmer. La Fédération royale marocaine d’athlétisme a officiellement suspendu, le jeudi 4 octobre, l’athlète Adil Kaouch pour une période de deux ans.
A la mi-août, la Fédération marocaine avait suspendu Adil Kaouch à titre  provisoire et sans préciser la durée, dans l’attente de la contre-analyse de l’échantillon « B ». Les résultats de la contre-expertise de l’échantillon «B» ainsi que l’audition ont été demandés par Adil Kaouch, conformément à la réglementation internationale en vigueur, après le résultat positif de l’échantillon «A». Lors de la réunion d’athlétisme de la Golden League de Rome le 13 juillet, Adil Kaouch avait été contrôlé positif après avoir remporté les 1.500 mètres. «La Fédération royale marocaine n’a aucune responsabilité vis-à-vis de l’affaire de dopage de Adil Kaouch. Comme tout athlète sélectionné dans l’équipe nationale du Maroc, la Fédération le prend en charge, lui assure une bourse, lui assure un kinésithérapeute … Mais, on ne peut pas savoir s’il a pris des produits prohibés ou pas», déclare Mustapha Aouchar, directeur de l’équipe nationale d’athlétisme. Et d’ajouter, «après notification par l’IAAF (Fédération internationale d’athlétisme) de ce cas de dopage, et après confirmation par l’analyse de l’échantillon B, l’IAAF a demandé à la FRMA de suspendre Kaouch.  Cet athlète est l’une des grosses pointures de l’athlétisme national, mais nous n’acceptons pas le dopage. Je suis très déçu, même très choqué».
Après avoir été champion du monde junior en 1998, Adil Kaouch devient rapidement l’un des meilleurs coureurs marocains du 1.500 mètres. Il évolue alors souvent en tant que meneur de la course de son compatriote Hicham El Guerrouj, principalement lors des Championnats du monde de 1999 de Séville et de 2001 à Edmonton durant lesquels ce dernier a brillé. Lors des Jeux Olympiques de 2004 à Athènes, tout le monde s’attend de lui qu’il remplisse une nouvelle fois ce rôle pour le dernier grand défi d’El Guerrouj.
Pour sa première grande participation après le retrait de son compatriote, il remporte une médaille d’argent lors des Championnats du monde 2005 à Helsinki.
Pour les mondiaux 2007, ses victoires au mile du Bislett Games et au 1 500 mètres du Golden Gala le positionnent comme l’un des favoris au titre. En aôut, il est suspendu à titre provisoire par l’ IAAF à la suite des résultats de l’échantillon A. Ce contrôle avait été effectué à l’issue du Golden Gala. Cette suspension l’a privé des championnats du monde, organisés à Osaka et des Jeux Olympiques de Pékin en 2008.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *