Athlétisme : Le calendrier national approuvé

Le calendrier des compétitions athlétiques a été approuvé récemment par la Fédération royale marocaine d’athlétisme. Pour la saison 2003-2004, le programme des courses sur route a été élaboré pour la première fois en tenant compte des spécificités de cette discipline sans que cette pratique n’entrave la préparation des équipes nationales de cross country et des épreuves de fond. Un règlement spécifique a été conçu pour une meilleure gestion de cette discipline. Le programme comporte deux marathons (Marrakech et Casablanca), six semi-marathons et de nombreuses courses de 5, 10 et 15 km. Deux périodes ont été réservées aux courses sur routes, du 14 mars au 2 mai et du 26 juillet au 30 novembre. Le calendrier de cross country comprend des cross régionaux qui seront organisés par les ligues avec la collaboration étroite des collectivités Locales, alors que la Coupe de la Fédération sera disputée par les ligues dans les catégories minimes et cadets à l’occasion du Championnat d’Afrique « Zone Nord ». Cinq compétitions de qualité sont programmées pour permettre la sélection de nouveaux talents, l’objectif principal étant la constitution des équipes nationales. Le troisième grand axe du calendrier national est le programme des épreuves d’athlétisme, comportant deux volets. Le premier porte sur les meetings régionaux de qualification organisés par les ligues pour les athlètes licenciés aux clubs de leur région, ainsi que des compétitions régionales pour les athlètes ayant réalisé les minima imposés par les conseillers techniques régionaux. Le second volet comporte les meetings nationaux, au nombre de dix, qui seront organisés par des clubs qui se sont distingués dans le passé par la qualité d’organisation. Ces meetings sont réservés uniquement aux athlètes ayant atteint les minima exigés par la FRMA. Lors de la réunion du comité exécutif fédéral, il a été procédé également à l’approbation des règlements techniques élaborés en fonction de l’évolution de l’athlétisme marocain, des impératifs des équipes nationales et de la volonté de l’instance fédérale de promouvoir l’athlétisme en élargissant la pratique sur l’ensemble du territoire national de ce premier sport olympique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *