Athlétisme : Les Marocains s’illustrent à Dakar

Les jeunes athlètes marocains engagés au Meeting international de Dakar samedi après-midi ont signé de belles performances même si la programmation du meeting en début de saison ne permet pas de réaliser des prouesses. C’est le cas de la jeune athlète Ziraoui Latifa qui a établi un nouveau record national en triple saut (13:40), bien qu’elle ait terminé troisième dans le classement général de la discipline. Un grand exploit pour cette athlète de 18 ans, championne d’Afrique juniors.
Cette épreuve a été remportée facilement par la vice-championne du monde, la Camerounaise Mbango Etone Françoise. L’athlète Hanane Skhayi a établi, elle aussi, un nouveau record personnel dans le 400 m haies, avec un chrono de (1:00.85.) Chez les hommes, le jeune Bougtaib Tariq Yassine a signé sa meilleure performance dans le saut en longueur 7:72. Youness Moudrik, champion méditerranéen et détenteur du record arabe sur l’épreuve de saut de longueur, s’est contenté de la 6-ème place, handicapé par le manque de compétitions en ce début de saison de l’athlétisme mondial. La chance n’a pas souri à l’autre Marocain engagé dans la discipline, Benrabah Yahya, 6-ème mondial, qui a abandonné pour blessure. Sultana Aït Hammou, championne des Jeux de la francophonie et Jeux militaires sur l’épreuve de 800m, a, elle aussi, abandonné pour blessure aux 400 m, une épreuve survolée par la championne sénégalaise Mbacke Thiam Amy. Dans les 100 m, les athlètes marocains Amine Laalou, 4-ème aux championnats du monde en salle à Budapest (800m) et Aït Douida Reda ont occupé respectivement la 5-ème et 6-ème places, même s’il s’agit pour ce dernier de la première participation à un tournoi international.
Nezha Bidouane, si elle n’a pas été présente sur la piste, a néanmoins marqué la compétition en distribuant, comme elle le fait depuis de longues années, des équipements sportifs à des athlètes sénégalais en herbe. Le Meeting international de Dakar, l’un des anciens d’Afrique, commence à gagner en notoriété, après avoir été inscrit sur le circuit de la Confédération africaine d’athlétisme, et oeuvre pour obtenir le label de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) grâce notamment à un jumelage avec celui de Bruxelles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *