Athlétisme : Quand l’Afrique rejoint l’Europe

En septembre 2005, Tanger sera le point de rencontre entre deux continents, l’Afrique et l’Europe, avec l’organisation de la première compétition réunissant les deux sélections. L’annonce a été faite vendredi dernier au siège de la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA) à Rabat par les présidents de la Confédération africaine d’athlétisme (CAA), le Camerounais Hamad Kalkaba Malboum, de l’Association européenne d’athlétisme (AEA) le Suisse Hansjorg Wirz et de la FRMA, M’hamed Aouzal. Si l’idée a germé en août dernier à l’occasion des Championnats du monde d’athlétisme qui ont eu lieu à Paris, la décision n’a été prise que jeudi dernier, lors d’une réunion entre les trois parties.
Lors de cette conférence de presse, M. Wirz a mis l’accent sur le niveau de compétition atteint par les athlètes marocains dont la renommée a dépassé les frontières de l’Afrique. « A Zurich, nous connaissons très bien le drapeau marocain qui se hisse régulièrement dans notre ciel grâce aux performances d’athlètes marocains comme Hicham El Guerrouj », a-t-il souligné. Pour sa part, le président de la CAA a souligné que cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un programme mis en place par sa confédération pour promouvoir l’athlétisme africain. Lors de son intervention, le Camerounais a en outre mis l’accent sur le rôle prépondérant des pouvoirs publics, de la coopération internationale, des parraineurs et des meilleurs athlètes africains qui doivent «se considérer en tout temps et en tout lieu comme les meilleurs ambassadeurs de notre sport». Il n’a pas non plus également omis de rappeler leurs grandes performances lors des différentes rencontres athlétiques mondiales. « L’Afrique a remporté quatre fois la Coupe du monde et lors des Mondiaux de Paris, nos athlètes ont récolté 11 médailles en or », a-t-il conclu.
Au-delà de son caractère purement sportif, la rencontre de Tanger vise à construire des ponts entre les deux continents, ont tenu à signaler les trois intervenants. L’objectif est de rendre cette compétition sportive, qui aura lieu tous les deux ans alternativement en Afrique et en Europe, un espace de rencontre et d’échange d’expériences entre les athlètes et les cadres techniques africains et européens. Les premiers, dont le potentiel sportif est très riche, ne manqueront pas de bénéficier de l’expérience et des moyens matériels et techniques dont disposent les seconds. Les athlètes qui prendront part à cette rencontre Afrique-Europe seront sélectionnés par une commission qui doit être mise en place dans les trois prochains mois.
Composée de cadres techniques des instances africaine et européenne, en plus de nombreux Marocains, elle est amenée à établir un barème de sélection ainsi que la totalité du dossier du meeting.
Concernant la date retenue pour cette compétition, le 17 septembre 2005, les différents intervenants ont mis en exergue l’intérêt d’organiser le meeting en fin de saison, afin d’y attirer les athlètes qui ont marqué l’année athlétique.
Il est à signaler que le président de la Confédération africaine, qui a effectué une visite d’une semaine dans le Royaume, a visité de nombreuses villes, dont Tanger, Ifrane et Fès. Dimanche matin, il a donné, à Casablanca le départ de la course féminine «Courir pour le plaisir».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *