Bahia Mouhtassine au tournoi de Doha

Le tennis féminin national est, une nouvelle fois, à l’honneur. C’est pour la première fois dans l’histoire du tennis national qu’une joueuse marocaine, Bahia Mouhtassine, s’octroie le fameux Wild Card, lui permettant de disputer les rencontres du tournoi de Doha. Une des plus grandes manifestations du tennis féminin au monde. Un tournoi de grande envergure doté de 1 M de dollars et auquel l’idole du tennis féminin marocain, la sociétaire du Royal Tennis Club de Marrakech, sera confrontée aux plus grandes tenniswomen du monde. « Bahia dispose de grandes potentialités et peut aller très loin aussi bien dans ce tournoi que dans son parcours de tenniswoman professionnelle. Les failles qu’elle accuse sont propres à son jeune âge et elle est capable de les combler. Elle n’a que 21 ans. Elle a toutes les chances de réussir », a déclaré Mohamed M’jid, président de la Fédération royale marocaine de tennis. Les plus prestigieuses raquettes du monde sont de la partie à Doha. Martina Hingis, Jennifer Capriati, Anna Kournikova…toutes ont signé présentes. Une occasion donc pour la championne marocaine de monter au créneau en étalant tout son talent et toutes ses qualités de grande joueuse. C’est dans la cour des grandes que Bahia a fort à faire afin de grignoter des points à même de la hisser davantage dans le classement mondial. Un classement où elle figure dans la 150e position et qu’elle peut gravir par la force de travail et de bons résultats.
La volonté et la détermination ne manquent pas chez la jeune Mouhtassine. Deux valeurs qui commencent d’ores et déjà à apporter leurs fruits. Ayant remporté la médaille d’or aux derniers Jeux méditerranéens, qui ont eu lieu en septembre à Tunis, en battant en finale la Grecque Elani Daniilidou, la jeune talentueuse tenniswoman continue d’améliorer son niveau. Son positionnement aussi. Il faut rappeler également que lors des mêmes jeux, elle était venue à bout, notamment, de la Tunisienne Selma Seffar, classée dans les 80 premières mondiales. Sa dernière grande prestation en date a été sa qualification, également pour la première fois dans l’histoire du tennis féminin marocain, au tableau final d’un tournoi de grand Chelem de L’Open d’Australie. Bahia Mouhtassine a été battue au premier tour par l’Espagnole Ana Isabel Medina Garrigues. Elle avait accédé au tableau final après sa victoire sur la Japonaise Munganidi Akiko.
Si le talent est là chez la jeune Bahia, les moyens se font toujours attendre. L’absence, jusque-là de sponsors, pèse très lourd sur le parcours de la joueuse marocaine, qui en a le plus besoin. Il s’agit d’un rêve qui a de fortes chances de devenir réalité. On en a l’affirmation du président de la fédération qui lui a promis de lui trouver des sponsors. « Non seulement je lui ai promis, mais je m’engage à ce que d’ici peu, Bahia en ait un. Ce que j’espère c’est que les sponsors répondent à cet appel. Avec M. Hassad, le wali de Marrakech, on multiplie les efforts dans ce sens ». Une joueuse qui le mérite amplement. Il y va de ses performances à venir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *