Barça et Real se neutralisent

La rencontre-phare n’a pas tenu ses promesses. Et le principal événement de ce classique du football espagnol a été sa suspension pendant dix minutes. Le match a en effet été arrêté à la 69ème par l’arbitre Medina Cantalejo, qui a constaté que des supporteurs du Barça tentaient d’empêcher le Madrilène Luis Figo, un ancien joueur du Barça, de tirer des corners, en lançant depuis les tribunes divers objets dans sa direction. Grâce à ce résultat, le Real de Madrid revient provisoirement à la quatrième place du classement général du championnat espagnol de première division, alors que le FC Barcelone pointe au 8ème rang, à deux points du Real.
Juste avant la rencontre, le club madrilène a enregistré le forfait du Brésilien Ronaldo, victime d’une grippe et terrassé par la fièvre. Les «Merengues» étaient déjà privés de Fernando Hierro et de Zinédine Zidane. La partie a débuté sur les chapeaux de roues avec un tir d’entrée de Luis Figo, copieusement sifflé par les 98.000 spectateurs du Nou Camp, qui n’ont toujours pas digéré sa « trahison » d’il y a deux ans. A la 10ème minute, sur un coup franc tiré par l’Argentin Riquelme, préféré à son compatriote Saviola, le Hollandais Kluivert obligeait le portier madrilène Casillas à détourner en corner. Le Real répondait par une reprise de Cambiasso détourné par Bonano. Le gardien argentin du Barça captait quelques minutes plus tard un joli retourné de Guti (22). Le rythme baissait ensuite considérablement d’intensité et le match se cantonnait en milieu de terrain.
Dès l’entame de la seconde mi-temps, le FC Barcelone passait à la vitesse supérieure et croyait ouvrir le score par Kluivert (48), mais l’arbitre refusait le but pour un hors jeu de position peu évident du Barcelonais Cocu.
A la cinquantième minute de jeu, sur une action amorcée par Gabri, Mendieta, seul, plaçait une tête de peu à côté. Et, à la 53e, Cocu ne profitait pas d’une superbe passe sur coup franc de Riquelme et envoyait sa reprise au-dessus des buts du Real de Madrid. A la soixantième minute, le Real perdait le Français Makelele, blessé à la cheville droite après une entrée assassine du Brésilien Motta. En fin de match, l’entrée d’Overmars côté Barça dynamisait le jeu des Catalans qui dominaient alors la rencontre.
Riquelme plaçait même un ballon sur la transversale (88). Par ailleurs, il faut signaler que si cette rencontre s’annonçait chaude sur le terrain elle l’était aussi en dehors du Nou Cam. Ainsi le bus du Real madrid, transportant les joueurs de leur hôtel jusqu’au camp nou pour ce match-phare a été victime de jets de pierres. Deux fenêtres du bus ont été brisées mais aucun joueur n’a été blessé. Les rencontres Barça-Réal déclenchent traditionnellement des passions. Pour cette raison, le bus était équipé de fenêtres «de sécurité» et encadré par un important dispositif policier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *