Barthez aurait quitté Nantes

Barthez aurait quitté Nantes

Le président de Nantes (L1) Rudi Roussillon, a indiqué dimanche qu’il était «plausible» que le gardien Fabien Barthez, parti se «ressourcer auprès de sa famille», ne revienne pas alors qu’il reste quatre matches aux Canaris, 20èmes, pour essayer de se maintenir en L1 de football.
«Il est très marqué, même traumatisé semble-t-il par l’incident qui l’a opposé samedi soir à des supporteurs à la sortie de la Beaujoire», a expliqué le président nantais. «Il nous a demandé d’aller se ressourcer auprès de sa famille. J’espère le convaincre de rester, mais je considère comme plausible le fait qu’il ne revienne pas».
Accréditant l’hypothèse d’une fugue définitive, des commerçants de La-Chapelle-sur-Erdre, où Fabien Barthez s’est installé à proximité du centre d’entraînement nantais lors de son arrivée, ont indiqué dimanche que celui-ci était passé leur dire au revoir.
Plus tôt dans la matinée, il ne s’était pas présenté à la Jonelière, apparemment à la plus grande surprise de l’entraîneur Michel Der Zakarian. L’incident de samedi soir, ainsi que les insultes des supporteurs au bout de cinq minutes de jeu seulement, pourraient être à l’origine de ce départ soudain. «Sur le parking du stade, il a vu arriver cinq gars qui se sont précipités sur sa voiture et l’ont bloquée tout en l’insultant», a encore tenté d’expliquer M. Roussillon. Et d’ajouter : «ils ont tapé sur le véhicule avec les pieds et les mains et l’un d’eux a même tenté de le faire sortir. Il s’est alors défendu».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *