Basket : Ça bouscule tous azimuts

Basket : Ça bouscule tous azimuts

L’affaire du basketteur sénégalais du Wydad de Casablanca (WAC), Ibou Gueye Sarr, bouscule, tous azimuts, le milieu du basket-ball national.
Tout a commencé, il y a deux semaines, par une série de réserves formulées par les clubs du Moghreb de Fès (MAS) de l’AS de Salé (ASS) et l’Ittihad de Tanger (IRT) contre Ibou Gueye Sarr.
Ces clubs ont affirmé que le joueur avait rejoint l’équipe du WAC, alors qu’il est toujours sous contrat avec le club qatari d’Al-Ahly.
Après vérification, la Fédération royale marocaine de basket-ball (FRMBB) a affirmé avoir contacté la Fédération Qatarie avant de délivrer au joueur sa licence. L’instance a affirmé n’avoir rien reçu dans un délai de 15 jours, ce qui, conformément au règlement international des transferts, lui donne le droit de permettre au basketteur de jouer au Maroc.
Cette décision n’a guère satisfait l’IRT. Le club a fait appel. L’IRT a déposé tous les documents prouvant que Ibou Gueye Sarr est sous contrat avec le club qatari jusqu’à la fin 2008.
La fédération a ensuite décidé de suspendre le joueur sénégalais pour une durée de deux ans. Ce qui prédit une fin de saison délicate pour le club du Wydad, déjà privé de son meneur de jeu Youssef Zangui, qui avait écopé d’une suspension de six mois.
L’instance fédérale a également exigé aux deux clubs, l’IRT et le WAC, de rejouer un match du championnat. Du pain béni pour l’équipe du détroit, disqualifiée des play-offs. Elle obtient ainsi une chance de se rattraper. Mais l’affaire est loin d’être close. Le club tangérois avait déjà été sanctionné pour avoir fait jouer un basketteur n’ayant pas de licence.
L’IRT s’est vu infliger «zéro point» dans la rencontre en question. Et de ce fait, le club demande que cette même sanction soit appliquée au Wydad. 
Le club casablancais, lui aussi, conteste la décision. Le WAC rejette la responsabilité sur la FRMBB. « Il y a un problème de communication au sein des instances fédérales du basket. Cette situation n’est pas de notre faute. C’est la fédération elle-même qui a délivré la licence à Ibou Gueye Sarr. Et aujourd’hui, c’est le club qui a été sanctionné », déclare Ramzi Berrada, vice-président du WAC, section basket-ball. 
M. Berrada estime que « la Fédération marocaine de basket-ball devrait soutenir les clubs marocains et non pas prendre la défense des clubs étrangers ».
Le vice-président du WAC a, toutefois, affirmé que son club a, lui aussi, déposé un recours auprès de la fédération. Cependant, cette affaire n’engage pas uniquement les intérêts des deux clubs, le WAC et l’IRT.
Si jamais la fédération sanctionnait le Wydad en retirant les points de la rencontre qui l’opposait à l’IRT, l’équipe de la Régie du Tabac (TSC) sera éliminée des play-offs.
Le club du détroit, qui veut sauver sa fin de saison, est prêt à aller jusqu’au bout. Le Wydad aussi. L’affaire se complique davantage surtout que certains dirigeants de basket-ball appellent à l’annulation de tous les matchs qu’avait disputé Ibou Gueye Sarr. Et dans ce cas de figure, c’est toute la saison sportive qui sera en jeu.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *