Basket-ball : ½ finales retour du play off : La belle leçon de réalisme du WAC

Basket-ball : ½ finales retour du play off : La belle leçon de réalisme du WAC

Les Casablancais l’ont fait, ils ont ravi et les points de la victoire et la qualification pour la finale en pleine salle Bouazzaoui à Salé. Ce n’était pas chose aisée, mais le coach Zelijco du WAC a joué sur le mental de son groupe qu’il a gonflé à bloc, ce qui s’est concrétisé sur l’aire du jeu quand le WAC s’est offert un 17 points à zéro, du jamais vu. Que le WAC mette dix-sept points à ASS c’est déjà bon, mais que les Slaouis n’aient pas marqué, cela a mis du doute. Mais les cadors de l’ASS, habitués à ce genre de situation, se sont ressaisis au 2e quart-temps pour résorber l’écart, le ramenant, dans un premier temps, à 7 points et finir la période de jeu sur un score de parité. S’ensuit la 3e période qui a sonné comme un réveil des Corsaires, aidés en cela par une baisse de rythme des Wydadis, pour revenir dans la partie et finir pour la première fois le troisième quart en leur faveur avec un petit point orphelin. Mais le quatrième quart était on ne peut plus époustouflant. Les deux coachs ont décidé de mettre les bouchées doubles et donner à leurs joueurs respectifs des instructions pour faire de cette période celle de la vie ou de la mort. C’est ainsi que Aït Belcaid de l’ASS a décidé de presser sous le panier après chaque réalisation, une tactique qui a permis aux Slaouis de mettre un peu plus de huit points, alors que le WAC semblait avoir pris le large avec 10 points d’écart. Mais les uns et les autres savaient que la messe ne serait dite qu’après le sifflet final des arbitres (qui sont à féliciter par ailleurs). C’est donc un temps de jeu qui nous a donné à voir un basket-ball de haute facture, agrémenté de phases spectaculaires surtout de la part de Harras du côté WAC et El Idrissi côté ASS. Mais une scène qu’on aurait aimé ne pas voir, c’est celle qui a mis aux prises Zangui et Zouita, deux joueurs exemplaires qui malheureusement sont tombés dans le piège de l’énervement. Avec cette victoire, le WAC s’assure une place en finale, en attendant son adversaire qui sera connu à l’issue de la rencontre qui devait opposer, hier à Berkane, la Renaissance locale à Sport Plazza, sachant que le match aller joué à Casablanca a été remporté par les Berkanis par 15 points d’écart.

  Par : Abderrahmane Baâlla

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *