Basket-ball : Belles empoignades en perspective

Basket-ball : Belles empoignades en perspective

À quelques journées du terme de la saison dite régulière avant le play-off, les six équipes qualifiées sont d’ores et déjà connues. Il s’agit, en l’occurrence, du WAC, TSC, RCA, ASS, RSB et FUS. Le reste des formations, l’IRT, le MAS et l’ASE gardent leurs chances intactes pour la septième et la huitième place.
Et celles qui se classe en neuvième position va sans aucun doute jouer le play-out ou match de barrage pour le maintien parmi les clubs d’élite. En ce qui concerne la dixième et dernière position où se trouve le KAC, celle-ci relègue directement à la division inférieure. Ceci est un fait !
Mais à côté, il ne faut pas oublier que le règlement du championnat est conçu de telle manière à ce que toutes les rencontres, durant la première phase du championnat, gardent un certain attrait compétitif du début jusqu’à la fin. Pour revenir à cette dix-septième journée, excepté le WAC, qui aura un match facile à Kénitra devant le KAC, toutes les autres équipes se livreront à des rencontres non dépourvues de danger.
La salle du 11 janvier sera le théâtre du match entre le FUS et le MAS, qui se trouve dans une situation peu enviable. Autrement dit, s’il veut être parmi les huit qualifiés au play-off, il doit impérativement passer par une victoire, même au détriment du FUS, le club le plus huppé du Royaume. Celui-ci, avec sa pléiade de joueurs internationaux, dont Mohamed Mouak, Merouane Moutalib, Abdelmalek Hicham et les autres sont des éléments intraitables quel que soit le gabarit de l’adversaire. Ces derniers ne se considèrent jamais vaincus, jusqu’au sifflet final – c’est pourquoi la tâche des Fassis sera des plus rudes.
La salle d’Essaouira, quant à elle, revêt la même importance que celle de Fès, puisque le Amal d’Essaouira n’a d’autre alternative que la victoire devant la révélation de la saison, la RSB, s’il veut se qualifier au play-off et éviter les fastidieux matches de barrage. Le 3ème match qui dispose de la même importance n’est autre que celui qui mettra aux prises l’ASS et l’IRT. Les hommes du président Hartali Hamadi savent très bien qu’ils ont commis plusieurs fautes dans leur parcours cette saison. Le forfait de Fès, entre autres. Son match contre l’ASS s’avère très difficile, mais pas impossible. Quoi qu’il arrive, l’IRT ne doit sous aucun prétexte rater le coche devant l’ASE à Tanger, lors de la 18e et dernière journée, s’il compte rester de la partie.
Après avoir retrouvé tout son punch dernièrement, le TSC se mesurera au RCA. Une situation qui promet une belle empoignade. Surtout que les deux formations sont d’ores et déjà qualifiées pour la deuxième phase du championnat (le play-off). Une occasion ou jamais pour les deux coaches, Hassan Ben Khadouj (REA) et Redouane Hadany (TSC), pour colmater certaines brèches avant le debut des choses sérieuses. A rappeler que le Raja a déjà été éliminé de la Coupe du Trône, mais reste cependant dans la course pour le play-off, tandis que le TSC se trouve toujours dans les deux courses, coupe et championnat.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *