Basket-ball : FUS-ASS, duel fratricide

Basket-ball : FUS-ASS, duel fratricide

L’ASS a joué les trouble-fêtes cette saison au niveau de la grosse balle orange, puisque les hommes de Saïd Bouzidi, l’enfant du cru, ont réussi à bouleverser tous les pronostics pour jouer d’abord la finale de la Coupe du Trône, où ils ont échoué de justesse par manque d’expérience devant le FUS.
Aussitôt après, sans être intimidée ni découragée, l’ASS arrache le billet de la finale du Championnat du Maroc au détriment de la coriace équipe du TSC. À cet égard, le basket-ball de la Ligue du centre n’a fait que confirmer sa suprématie. Tout d’abord par le biais du FUS, un vieux routier de la compétition au palmarès éloquent, ainsi que par la révélation de la saison, l’ASS.
Celle-ci a imposé son style de jeu déterminant et efficace et est parvenue à donner du fil à retordre à toutes les équipes, même les plus huppées du Championnat. Ceci n’est pas le fruit du hasard, mais d’un travail de longue haleine grâce, notamment, à une communication constante entre tous les acteurs: dirigeants, staff technique, public et sympathisants, qui n’ont jamais renoncé même dans les situations les plus difficiles.
La finale du Championnat national de la saison 2003-2004 a pour cadre la salle omnisports Abdellah Ibn Yacine de Rabat, ce samedi 3 juillet 2004 à 15 heures. C’est donc ce jour-là que l’on devrait savoir qui de l’ASS ou du FUS va l’emporter.
Les séances d’entraînement des protagonistes ont montré que les machines tournaient à fond. Les objectifs des deux formations sont distincts, puisque le FUS tentera le doublet. À l’opposé, l’ASS entamera cette partie sous le signe de la revanche après son revers de la finale en Coupe du Trône, devant le même adversaire.
À ce propos, les dirigeants et supporters slaouis rêvent d’un premier sacre de l’histoire du club, chose qui paraît à leur portée, compte tenu de leur forme actuelle. Concernant les tactiques prévisibles en attaque, le FUS comptera sur son meneur Mohammed Mouak, Adil Baba et Merouane Moutalibi pour les tirs à mi-distance des 6,25m ou les incursions des deux couloirs latéraux, avec sous le panneau les deux rebondeurs, Aït Belhaj et Jacques Missingué.
Pour la défense, le FUS va alterner, tantôt celle d’homme à homme, tantôt la défense mixte. De son côté, l’ASS va essayer de limiter l’agressivité des joueurs vedettes du FUS par le système de défense collant, d’homme à homme strict, tout en obstruant les passages sous le panneau par le biais de Patric N’Gongba et Cheïkh Fall. En attaque, les Slaouis ne vont pas faillir à leur système qui sera basé sur une circulation de balle rapide, afin de préparer les tirs meurtriers à Mustapha Didouch et Abdellah El Hassouni, en comptant sur leurs deux étrangers à la récupération. Quoi qu’il en soit, tous les observateurs s’attendent à un basket-ball plaisant, dominé par un fair-play exemplaire à la hauteur du sport dit des intellectuels.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *