Basket-ball : la défaite des WAC et Raja

Basket-ball : la défaite des WAC et Raja

A Tanger, le match IRT-MAS a connu plusieurs interruptions à cause des insultes et des jets de projectiles auxquels était exposés les visiteurs. Le coup de théâtre de cette première journée a eu lieu à Tanger, lors de la rencontre opposant l’IRT local au MAS. Avant même le coup d’envoi de la partie, le public tangérois a fait preuve de plusieurs actes antisportifs envers les visiteurs. A cause des injures et des jets de projectiles auxquels étaient exposés les Fassis, la rencontre a été interrompue à maintes reprises. Au début du match, il n’y avait pas grande différence de scores.
A quelques minutes de la fin de la partie, le MAS avait un avantage, mais les locaux ont réagi très vite et ont pris le dessus pour plier ce match à leur faveur. Ce qui a provoqué la fureur des supporters. Cet incident de Tanger ne peut en aucun cas passer inaperçu, vu le danger réel auquel était exposé les visiteurs. Par ailleurs, un rapport détaillé dans ce sens sera établi par les officiels de la rencontre à la commission d’enquête de la Fédération royale marocaine de basket-ball (FRMBB). On a dénoncé ce hooliganisme qui porte préjudice au basket-ball national. Cette rencontre IRT-MAS s’est terminée sur le score étriqué de 76-71.
A Rabat le FUS local bien emmené par son joueur Mohamed Mouak n’a trouvé aucune difficulté pour mettre à genou le WAC. Le score de 69-44 en dit long sur la sévère défaite des poulains du coach français Alain Guy qui a encore beaucoup de temps devant lui pour préparer une équipe compétitive capable de rivaliser avec les ténors. A Casablanca, dans la salle du complexe sportif Mohammed V, une rencontre a mis aux prises le Raja et l’ASS. Durant toute la partie, les supporters des Verts ont manifesté leur mécontentement après le départ du meneur de jeu Mustapha Khalfi et Hicham Amrallah pour le club de la RSB. Il est vrai que l’absence de ces deux joueurs s’est fait lourdement ressenti dans les rangs de l’équipe et ce, malgré le retour de Mourad Fenjaoui et Karim Layadi, les ex-joueurs du WAC. L’ASS, en l’absence de ses deux joueurs-clefs, en l’occurrence Mustapha Didouch et Abdellah Hassouni, a commencé la partie en fanfare. L’équipe a dominé le premier quart-temps en sa faveur (8-15).
Les Rajaouis déboussolés se sont inclinés lors du deuxième quart-temps (15-26). De retour des vestiaires, les Verts ont persisté dans leur torpeur pour laisser l’initiative aux visiteurs qui ont réussi à gérer le reste de la partie et décrocher enfin du compte les trois précieux points de la victoire (27-36) et (46-62). A Berkane, la RSB, forte de ses bons éléments, à savoir Mustapha Khalfi, Hicham Amrallah ex-Raja, Kouis (ASE), (ASE) et le Sénégalais Moussa Malla, a fait une bouchée de la nouvelle recrue le DHJ (91-47). le club jdidi a beaucoup souffert pour se rendre à Berkane faute de moyens financiers. Dans ce sens, c’est le président de la RSB, Abdelmajid Madrane, qui a pris en charge les frais de la restauration et de l’arbitrage. Dans la salle du Complexe sportif Sidi Mohammed, le TSC s’est opposé à l’ASE.  Grâce à l’excellent jeu de Zakaria Mesbahi, le TSC n’a laissé aucune chance aux Souiris de l’ASE malgré la présence de Redouane Arazane l’ex-Rajaoui, le Camerounais Abat, Hicham Kadi (l’ex-ASS) et Gaâdoudi (ex-MAS).
La rencontre se termine alors en faveur des Tabajistes sur le score sans appel de 84-70.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *