Basket-ball : Le dernier carré

Ce sont le MAS, la Renaissance Sportive de Berkane, le Tihad Sportif de Casablanca et le Raja qui forment le carré d’as des demi-finales de la Coupe du Trône de basket-ball. Des demi-finales dont le tirage au sort aura lieu ce lundi à 19h00 au siège de la Fédération royale marocaine de basket-ball (FRMBB). Ces clubs sont respectivement venus à bout, en quarts de finale-retour, du FUS de Rabat, de l’Association Sportive de Salé, du Wydad de Casablanca et de l’Ittihad Riadi de Tanger.
A Rabat, la Salle Ibn Yassine a abrité une finale avant la lettre qui a mis aux prises le FUS au MAS. Peu inspiré, maladroit, le FUS a fourni l’un de ses plus mauvais matches de la saison. Dès le début de la partie, sifflée par le duo arbitral Hanafi et Ziad, les Fussistes ont semblé en mal de solutions offensives, surpris par le repli défensif du MAS.
Quant aux Kajjaj, Mouak et Adil Baba, ils n’étaient pas à la fête. Malgré un bon passage de Massingué, Adil Baba, l’efficacité des locaux était en berne, avec seulement 11 points contre 15 pour les canaris au premier quart-temps. Au deuxième quart-temps, Yatribi, le coach du FUS va brouiller toutes les cartes de son homologue Ben Khaddouj pour hausser le temps et creuser l’écart à huit points (34-25). C’est le score qui sera enregistré à la fin de la première période. Après la pause, les coéquipiers de Bassim Houari ont verrouillé leur défense, ce qui a compliqué encore une fois la tâche du FUS qui s’est retrouvé à égalité de points, à 44 partout, à l’issue du troisième quart-temps. Au cours de la dernière manche, les Fassis allaient se montrer plutôt audacieux et très bien emmenés par leur remarquable distributeur.
Le suspense allait planer jusqu’à l’ultime seconde puisque le tableau affichait 50-50. Une faute fut sifflée en faveur du FUS (deux tirs au panier, plus une balle en touche). Tazi rate volontairement les deux lancers et les locaux épuisent volontairement les 24 secondes dans le but de maintenir le cap et de passer aux prolongations, alors que trois bons éléments du MAS étaient exclus pour cumul de cinq fautes personnelles. Cela parce que les Fassis l’avaient emporté à l’aller par une différence de sept points. Toutefois, les R’batis sont tombés dans leur propre piège puisque le Moghreb de Fès allait marquer un panier (50-52) qui coïncidait avec le coup de sifflet final. Le MAS s’empare d’une victoire méritée face à un FUS méconnaissable.
A Berkane, la renaissance Sportive a réédité l’exploit de Tanger en venant à bout de l’IRT, après prolongations, sur le score de 97 à 94. Trois points de l’aller et trois points du match retour étaient suffisants aux Berkanais pour figurer dans le carré d’as. Au Complexe Sidi Mohammed, le derby casablancais TSC/WAC était âprement disputé. Ce sont les dernières minutes qui ont décidé du sort de la rencontre, qui a tourné en faveur des Tihadis sur la marque de 77-71. A signaler l’absence de Retno du TSC et le renforcement des Rouge et Blanc par Abdeljalil Rahou, un joueur franco-marocain. Le Raja, quant à lui, n’a pas fait dans le détail pour infliger à l’ASS une cuisante défaite (82-57), qui permettait aux Verts d’obtenir leur billet pour les demi-finales.

Déclarations à ALM
Rachid Yatribi (coach du FUS) : «Nous avons mal défendu au début et commis trop de fautes. Jamais notre collectif n’a été vraiment en place. Nous avons perdu trop de balles. Et, bien sûr, nous sommes tombés sur une belle équipe du MAS ».

Hassan Ben Khaddouj (coach du MAS)
«Les sept points concédés à domicile ont joué un rôle prépondérant. La rage de vouloir niveler le score rapidement a conduit le FUS à l’impasse. Mes joueurs ont fait tout à fait le contraire. Ils n’ont pas tergiversé et n’ont pas laissé l’opportunité d’arracher cette belle victoire».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *