Basket-ball : Le FUS piégé à Rabat

Basket-ball : Le FUS piégé à Rabat

Depuis des lustres, le FUS a toujours dominé ses adversaires à domicile. Cependant, la saison écoulée, les hommes du coach, Rachid El Yatribi, ont enregistré deux défaites respectivement contre le TSC et devant l’ASS. En dépit de ses deux revers, l’équipe est parvenue à s’emparer du doublé, coupe et championnat. Les défaites de ce genre servent de leçon pour les grandes équipes du calibre des Fussistes et ceci ne diminuera en aucun cas de la bonne réputation des Rbatis qui sont un exemple à suivre dans le domaine de la grosse balle orange. La salle Ibn Yacine a eu le privilège de vivre un match tel que l’on voit rarement lors d’un championnat avare en spectacle de qualité. Et c’est tout à l’honneur des deux équipes si elles ont servi un jeu plaisant et aéré, tout en respectant les normes stipulées dans le règlement.
À rappeler que le FUS était amoindri par ses deux joueurs potentiels Missingué Jacques et Ibrahima Cissé en voyage au Sénégal. Pour sa part, le TSC a tourné avec un effectif composé dans sa majorité de jeunes espoirs, à savoir Hassane Aït Belal, Mohamed Sakif, Rachid Alouane et consorts qui ont remplacé Redouane Bouzidi, Hanouni Mohamed, Jawad Boukhris, Abdelmajid Fadili, en plus d’Ichih et Toumi, suspendus. La première mi-temps, les hommes de Redouane Hadany du TSC ont brouillé la tactique du FUS par un jeu très rapide basé sur les contres rapides ponctués par des tirs à mi-distance. Tout ce processus a, en quelque sorte, surpris les Rbatis qui s’attendaient à un match à leur portée. Cette manche s’achève sur la marque de 29/32 en faveur des visiteurs.
La reprise, le scénario imprévisible a surpris même le public qui a applaudi chaleureusement ces jeunes tihadis inconnus qui ont acculé les coéquipiers de Merouane Moutalibi à disputer la prolongation au cours de laquelle les Tihadis n’ont pas lâché le morceau pour sortir victorieux de cette première journée sur le score de 76/73. À Casablanca, le WAC s’est opposé à l’ASE, nouvelle promue. Dès l’entame de la rencontre, tout le monde a tablé sur un carton pour le WAC, mais ce ne fut pas le cas puisque les hommes du coach Ferzouz Hassane de l’ASE ont déployé un jeu agressif et rapide qui a plongé le WAC dans un jeu brouillon et décousu où seul Mounir Bouhlal échappera à la critique. Les deux quart-temps se sont soldés en faveur des visiteurs par 10-18 et 20-29. Après la pause, le coach du WAC a vu juste en incorporant El Asli Aâlaeddine. Ce dernier a constitué, avec Bouhlal, un rempart infranchissable, que ce soit au rebond offensif que défensif. Aussitôt après, la machine des Rouge et Blanc a retrouvé son aisance et a commencé à prendre le large sous les yeux du coach de l’ASE qui ne disposait point d’armes suffisants pour arrêter la furia des Wydadis, compte tenu des fautes personnelles enregistrées par ses meilleurs joueurs Zaitri, Mashal, Mougar, Kouis et consorts.
Le WAC a assuré l’essentiel. Une première victoire de la saison 70/52, synonyme de trois précieux points en attendant le plus sérieux. À Kenitra, l ‘ASS partait favorite sur le papier, mais son match contre le KAC fut loin d’être une formalité. Il a tenu toutes ses promesses. À la fin, les hommes de Saïd Bouzidi se sont imposés très difficilement sur la marque de 55 à 45. À Tanger, l’IRT a su profiter de l’absence des titulaires du MAS pour enregistrer sa première victoire sous la houlette de son entraîneur Khalid Rouass. Score final 73/63. À Berkane, la salle municipale a abrité la rencontre qui avait opposé la RSB au Raja.
Les locaux n’ont trouvé aucune difficulté pour venir à bout d’une équipe casablancaise constituée, en majorité, de jeunes talents sans expérience aucune pour plier face à la forte pression des Berkanais (95-50). À rappeler que le RCA et le MAS sont affectés par des problèmes cruciaux de trésorerie. Pour l’heure, les joueurs titulaires des deux équipes observent une grève en attendant la régularisation de leur situation financière pour renouer avec la compétition.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *