Basket-ball : Le WAC seul aux commandes

Le Championnat national de la balle au panier a connu ce week-end sa dixième journée qui correspondait au premier match retour, avec au menu deux têtes d’affiche. La première a vu la rencontre qui a mis aux prises le TSC au Raja dans la salle du complexe sportif Sidi Mohammed de la Régie des Tabacs pleine à craquer. La confrontation entre la formation du Raja, champion d’automne qui a des dents de plus en plus longues et le TSC qui revient doucement mais sûrement en pratiquant un jeu ouvert et solide basé essentiellement sur les contres rapides de Ichih et sur les tirs à mi-distance meurtriers de Jawad Boukhris ont été de toute beauté. Le début en fanfare du Raja a laissé pantois tous les spectateurs présents dans la salle. Un tableau indiquant 18/30 lors du premier quart-temps se passe de tout commentaire. Après le petit repos, Redouane Haddany le coach des locaux était ferme sur une défense homme à homme avec harcèlement du catalyseur des Verts, Mustapha Khalfi, tout en procédant par contre offensives de trois passes pour déséquilibrer leur vis-à-vis. Cette tactique a donné ses fruits puisque les Tabagistes ont réussi à rattraper leur retard 48/49 au détriment des amis de Kamal Lichtaf du RCA. Après la pause, le TSC a pris le dessus sans pour autant se relâcher (76 à 65). C’était le score à l’issue du troisième quart-temps. La quatrième et dernière manche, avec la même cohérence offensive, le TSC, fort d’une belle circulation de balle et d’une adresse exceptionnelle a su prendre le large grâce à son magistral troisième quart-temps. En revanche, privé de la maîtrise du rythme, de toute opportunité de son jeu habituellement rapide, rejeté en périphérie par la pression agressive des Tihadis, le Raja ne parvient jamais à prendre le dessus. La marque se termine sur le score de 90-81 en faveur du TSC. Les Kénitris se sont déplacés à Casablanca avec détermination, cohérence, un esprit d’équipe hors du commun et des qualités techniques et physiques ayant ébahi tous les présents dans la salle du WAC. Tous ces paramètres ont pesé très lourd sur le fardeau des Rouge et Blanc ce qui les a incités à déployer tout leur savoir-faire pour venir difficilement à bout d’un KAC très accrocheur qui ne mérite en aucun cas sa position de lanterne rouge. Score final 63/56 après un mi-temps 31-21 en faveur des locaux. La seconde tête d’affiche est celle qui a mis face à face les deux ténors du basket-ball le MAS et le FUS. Cette rencontre a, à son tour, drainé un nombre très important de spectateurs. Les cinq majeurs de part et d’autre ont été à la hauteur de ce rendez-vous tant attendu qui après un chassé-croisé à couper le souffle se termine par un score d’équité 61/61. Dans un tel cas, la réglementation du basket-ball est claire et nette. C’est la prolongation de 5 minutes qui va décider du sort de la partie qui va en faveur des locaux par 73/72. A Tanger, l’IRT renoue avec le succès en venant à bout de la Renaissance Sportive de Berkane dans une partie très équilibrée score 77/70. Après la suspension de Mustapha Diduch et la blessure de Abdellah Hassouni, l’ASS a rencontré certaines difficultés à Rabat avant de venir à bout d’une équipe du CODM, très en forme. La rencontre se plie en faveur des locaux sur la marque étriquée de 68/64.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *