Basket-ball : MAS-Raja pour le sprint final

C’est vendredi dernier qu’a eu lieu la rencontre opposant le FUS qui jouait à domicile au Raja de Casablanca. Un match qui comptait pour les demi-finales retour du petit championnat dit play-off. La salle Ibn Yacine à Rabat, lieu de la rencontre, était archi-comble. Dès le début de la partie, sifflée par le duo arbitral Badaoui et Kihel, les Rajaouis armés d’une fraîcheur physique et d’une parfaite cohésion ont incorporé leurs meilleurs cinq majeurs pour imposer un rythme endiablé aux Fussistes cueillis à froid. Ainsi, les verts ont réussi à s’emparer haut la  main d’un magistral premier quart-temps sur la marque de 10-23.
Au cours du deuxième quart-temps, les Fussistes ont tenté de repousser la montée des Verts, mais toutes leurs tentatives butèrent sur une solide défense autour d’un Kamal Lichtaf.
Le premier half s’est terminé sur le score de 19-21. (29-44). Après la pause, la pression du Raja n’a cessé de monter en crescendo. Malgré plusieurs temps morts, le coach du FUS, El Yatribi Rachid ne savait plus à quel saint se vouer tellement ses joueurs ont été perturbés.
Ce troisième quart-temps s’achève en faveur du Raja 8-19. Un score qui a surpris plus d’un observateur présent dans la salle Abdellah Ibn Yacine. Lors du dernier quart-temps, la fatigue poussera les Casablancais à diminuer de leur agressivité offensive. Devant ce déclin progressif, le coach Hassan Benkhadouj s’est vu obligé d’appeler son meneur de jeu Mustapha Khalfi, auteur de 21 pts, pour temporiser devant un sursaut d’orgueil des locaux qui ont pu enlever cette dernière manche 17-15. Le chronomètre arrive au bout du compte, la table siffle la fin du match, c’est la grande fête dans le camp des Verts. Les Rajaouis se qualifient ainsi pour la finale du championnat national après avoir réalisé un large score de 78-54 .
À Fès, samedi dernier à 17h dans la salle du 11 Janvier, le MAS se rebiffe ! Battus il y a une semaine à Tanger par l’IRT local sur le score de 83-73 lors du match aller comptant pour les demi-finales du play-off, les poulains de théophyle Diop menés par le Sénégalais Matar N’baye impérial à tous les abords ont pris une belle revanche sur leurs rivaux. Les Fassis au grand complet ont cru dès le coup d’envoi en leur capacité malgré les deux points d’écart enregistrés lors de la partie jouée devant le public de la ville du détroit.
Dans ce contexte, ils avaient aussi à laver l’affront qui leur a été infligé afin de prouver qu’ils sont toujours combatifs et qu’ils peuvent toujours faire honneur à leur public. Dès le début du match, les Massistes ont pris d’assaut les Tangérois. Au cours de ce premier set, les locaux étaient sidérants de discipline, de mordant et de détermination grâce notamment à leurs joueurs Matar, Hjira, Bassim, Bakass, Reda qui ont su manipuler une équipe de l’IRT composée en majeure partie par des ex-éléments du MAS en l’occurrence Oqba, Gaâdoudi, Mirad Salim…
Cette rencontre fut dominée en long et en large, avec autorité et grâce, a beaucoup d’entrain durant toutes les phases du jeu. Les hommes de Abdelghani Kettani ont bataillé jusqu’au bout sans inquiéter la vigilance du MAS, un vieux routier des finales de cet acabit. Le match s’est achevé sur le score sans appel de 92-64. Ainsi le MAS se qualifie au sprint final avec le Raja de Casablanca dans une finale inédite qui aura lieu à Rabat le 9 juillet à la salle Ibn Yacine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *