PROMO ALM
PROMO ALM

Basket-ball : Raja-IRT en finale

Basket-ball : Raja-IRT en finale

La salle municipale de Tanger pleine à craquer a abrité la rencontre tant attendue entre l’IRT local et la RSB. Dès l’entame, les visiteurs très bien emmenés par l’international Mustapha Khalfi ont vite imprimé un rythme endiablé à l’IRT qui s’est vu surpris par la vitesse d’exécution des visiteurs qui n’avaient rien à perdre mais tout à gagner de cette rencontre après s’être inclinés à domicile, il y a quinze jours sur la marque sans appel de 66-83.
Un très lourd fardeau très difficile à dépasser, mais quand même, le public a senti que les basketteurs de la Renaissance de Berkane étaient motivés et conquérants.
Fortement critiqués lors de la rencontre précédente, ils ont décidé de se racheter, et c’est pourquoi le premier quart-temps s’est achevé au profit des Berkanais (15-18) +3.
Après la petite pause, l’IRT a changé son registre tactique pour contrer les maîtres tireurs de la RSB Mustapha Khalfi, Hicham Amrallah et Marius et jouer les 24 secondes sans trop de précipitation. A vrai dire, le coach des locaux Driss Ghissassi a vu juste puisque son système va coup sur coup anéantir les espoirs des Berkanais qui se sont vu dépasser au score à l’orée du deuxième quart-temps (42-39) + 3.
Après la pause, le même scénario se répète. Mais les locaux intraitables parviennent à imposer leur rythme de croisière ponctué par des tirs meurtriers de Mohamed Kajjaj et le rebond efficace de Papi Diouf. Après s’être assuré de la victoire, le coach tangérios Driss Ghissassi a incorporé des jeunes talents pour acquérir de l’expérience, une bonne initiative à saluer.
À signaler que Papi a dû quitter le terrain après avoir contracté une blessure au genou. La rencontre s’est achevée comme prévu par la qualification de l’équipe du détroit sur le score de (86-78) +8.
Après ce résultat, on a vu un public tangéroi en délire en train de fêter la victoire de l’IRT à travers toute la ville du détroit.
La salle du 11 Janvier de Fès était le théâtre de la rencontre mettant aux prises les grands ténors : le MAS au Raja. Les locaux avaient un handicap de 13 points à rattraper.
Selon plusieurs observateurs tout était possible. Dès l’entre deux, les Fassis imposaient à leurs adversaires du jour un rythme de corrida, mais ce ne fut qu’un feu de paille puisque les Rajaouis  sont revenus momentanément au score. A un certain moment donné les poulains de Diop Théophy ont creusé  l’écart à 19 pts sans pour autant parvenir à maintenir la cadence puisque les diables verts très bien dirigés par le vétéran Kamal Lichtaf ont pu réduire encore une fois la marque. Cependant, la fin du match a connu un scénario invraisemblable puisque le coup de siffle finale coïncide avec une faute en faveur du joueur du MAS Mohamed Hjira qui doit en outre tirer deux lance-francs au moment où le MAS mène par 12 points d’écart. Si Hjira marque les deux lancer, c’est le MAS qui ira en finale, s’il rate un lancer et marque l’autre, les deux équipes joueront une prolongation de 5 minutes. Mais rien de tout cela ne se produit puisque Mohamed Hjira a raté lamentablement ses deux tirs. C’est le raja qui jouera la finale contre l’IRT à la joie de son large public. Score final (82-70) + 12pts.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *