Basket-ball : Surprise à Tanger

La salle du WAC a abrité la rencontre mettant aux prises le WAC au TSC pour le compte des quarts de finale de la Coupe du Trône. En développant un basket-ball discipliné et réaliste, le Wydad a étouffé physiquement et tactiquement le TSC. Dès le coup d’envoi sifflé par le duo arbitral, Drissi Fouad et Benghamouch Nacer, les deux protagonistes, ont pris d’assaut les paniers. Cependant, la réussite à trois points de Hanouni et Bouzidi du TSC (2-9 à 4’54) n’est pas passée inaperçue dans le camp des Rouge et Blanc. Il a fallu un temps mort vital pour que le coach du WAC Sterling souffle à ses poulains la tactique adéquate pour contrecarrer celle de son homologue Lamjahed Youssef. Le déclic tant attendu est arrivé. Le WAC a terminé ce premier quart-temps en sa faveur 30-25.
Lors du deuxième quart-temps, l’absence de Jeson Retno, l’intérieur du TSC suspendu pour deux matches, s’est lourdement ressentie puisque les co-équipiers de Ichih n’ont pas dominé, comme à leur accoutumée, les balles aériennes. Ce qui a permis au WAC de remporter presque tous les duels par le biais de Aït Azizi et Khattabi. Il a terminé ainsi la première mi-temps sur la marque 39-39. La partie a été très disputée après la pause puisque le score n’a jamais dépassé deux à trois points de différence. La tactique choisie de part et d’autre reposait sur la défense d’homme à homme contrée éventuellement par la passe et bloque en vue de se créer des brèches pour foncer ou tirer en direction du panier. Le troisième quart-temps s’est achevé sur la marque de 57-55 en faveur des Reds. La dernière manche a connu le même scénario que les précédentes avec un léger avantage aux co-équipiers de Karim Ayadi (WAC).
Néanmoins, à quelques secondes du temps réglementaire, alors que le score était de 74-71, le sociétaire du TSC Bouzidi a failli marquer les trois qui étaient synonymes de prolongations. Mais il n’en était rien. Le WAC a arraché une victoire par la courte différence de trois points sans pour autant être à l’abri d’une sévère correction en match retour dans la salle du Complexe sportif Sidi Mohamed. La deuxième rencontre phare de ces quarts de finales a opposé le MAS au FUS. La défaite de ce dernier à Fès (74-67) ne diminue en rien ses chances de qualification. Les Rbatis disposent d’une pléiade de joueurs internationaux tels que Kajjaj, Adil Baba, Mouak,… capables de renverser la vapeur en match retour à rabat et figurer ainsi dans le carré d’as. Ce ne sera pas sans peine, compte tenu de l’expérience des Fassis.
La grande surprise de ces quarts est venue de Tanger où la Renaissance Sportive de Berkane a battu l’IRT sur le score de 70-73. Le résultat a surpris plus d’un observateur de la balle au panier vue la bonne prestation de l’équipe du Détroit lors du championnat cette saison. Elle occupe en effet la sixième place au classement général et s’est qualifiée au play-off. Mais dame coupe a toujours réussi à chambouler l’ordre établi entre les fortes et les petites équipes.
Pour ce qui est de la rencontre opposant l’ASS au Raja, la logique a été scrupuleusement respectée puisque les poulains de Bouchaïb El Guers se sont imposés sur le score sans appel de 52-75. Le match retour à Casablanca ne sera pour les Vert et Blanc qu’une simple formalité. Le Raja est dors et déjà qualifié pour le carré d’as.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *