Basket-ball : Un fauteuil pour trois

Basket-ball : Un fauteuil pour trois

La dernière rencontre programmée à 17h dans le complexe sportif sidi Mohammed était celle qui a opposé le TSC local contre l’ASS. Les visiteurs ont bien entamé cette rencontre grâce notamment à l’efficacité de son axe Cheikh Fall-Patrik N’Gongba, qui a plutôt maîtrisé le rythme et la tenue du score (21-17) au premier quart-temps. Lors du second quart-temps, le coach des tabagistes Redouane Haddany a très bien initié ses joueurs de manière à procéder par des contres rapides et profiter de la lenteur des pivots de l’ASS dans le repli défensif. Cette tactique a été alternée par des tirs meurtriers de Jawad Boukhriss, Zakaria Mesbahi et Hamid Ichih pour plier cette première période en leur faveur sur le score de 43-31. En seconde période, le coach slaoui, Bouzidi, a en outre opté pour une défense homme à homme qui a en quelque sorte gêné les co-équipiers de Boukhriss. Avec ce schéma tactique, l’ASS était sur le point de revenir au score mais le manque de sang-froid de Mustapha Didouch qui a écopé d’une faute le disqualifiant après avoir contesté la décision des arbitres Samir Abaâkil et Mabrouk. A cela s’ajoute la sortie pour blessure d’Abdellah Hassouni. Les locaux sortent victorieux de ce troisième quart-temps (55-48). Dans la dernière manche, malgré la sortie pour cinq fautes personnelles de Noureddine Belkaïd, les poulains du coach Bouzidi ont imposé un rythme endiablé à l’équipe locale en procédant par un «homme à homme» sur tout le terrain. Ce harcèlement a déboussolé les tabagistes qui n’ont pas su à quel saint se vouer malgré plusieurs temps morts infructueux demandés par leur manager qui s’est trouvé en mal de solution pour contrecarrer la tactique adverse. Cette partie se clôture par le score étriqué de 75-70 en faveur du TSC. Après le retour de son coach Khalid Rouass et de son adjoint Nizar Misbah, l’IRT s’est déplacé à Casablanca pour jouer le Raja tombeur du MAS la semaine dernière à Fès. Le match n’était pas aussi facile que prévu puisque les visiteurs ont déployé un très bon basket-ball qui était sur le point de renverser tous les pronostics. Cependant, l’expérience des rajaouis Kamal Lichtaf, Moihamed Hannouni, Arazane et consorts a prévalu au décompte final pour plier cette partie en leur faveur sur la marque de 77-67. A Meknès, le CODM a été opposé au MAS. Ce match vient de confirmer de nouveau cette suprématie du basket-ball fassi sur son homologue meknassi. Cette rencontre s’achève au profit du MAS par 57-67. Le FUS pour sa part n’a pas laissé filer l’occasion pour s’adjuger les trois points de la victoire au détriment du KAC, lanterne rouge. Si ce n’était la malchance, les Kénitris auraient créé la surprise de la journée. Score final 61-56. A Berkane, devant plus de 5000 spectateurs, la RSB a été opposée au WAC. Les deux formations avaient en commun l’incorporation d’un joueur étranger. Pour le WAC c’est le Yougoslave Devrnja Bogoljub, ex-joueur du Basket Club Radnicki de Belgrade, comme l’inévitable Retno Jason pour la RSB, un ex-joueur du TSC. Dans son ensemble, la rencontre de samedi a été d’un bon niveau technique quoique le pourcentage des tirs à mi-distance n’ait pas dépassé les 30 %. La bataille s’est essentiellement disputée sous les panneaux et les contres rapides ont été souvent bien carabinés. Le taux de réussite était en faveur du WAC grâce notamment à Karim Ayadi, Alaâ Eddine, Arazane et Zangui. Pour sa part, la RSB a beaucoup misé sur la rentrée de Retno Jason qui n’était pas dans son jour pour cause de manque de compétition. La rencontre se termine confortablement au profit du WAC 65-73 dans un esprit sportif exemplaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *