Basket-ball : Un Raja dominateur

Basket-ball : Un Raja dominateur

Rabat était ce week-end le pôle d’attraction du choc de la journée qui a mis aux prises l’ASS au TSC. Devant les grandes pointures, le manager slaoui a toujours opté pour la défense de zone mixte alternant le système homme à homme et celui de la zone 2-1-2 ce qui donne lieu toutefois à des petits scores. Une fois n’est pas coutume, le staff technique slaoui est sorti de l’ordinaire pour jouer une rencontre des plus spectaculaires. Le premier quart-temps s’est soldé par un léger avantage pour les co-équipiers de Jawad Boukhis du TSC (14-16).
Le second quart, les mercenaires n’ont pas tardé à prendre d’assaut le panier des Tabagistes sous l’impulsion du catalyseur Zouheïr Bourouis. Malgré tous les efforts déployés par le coach du TSC Redouane Hadany, sa formation rejoint les vestiaires avec un retard de dix points (37/27). Après la pause, les Casablancais sortent de leur torpeur en exerçant un forcing qui leur a permis de rejoindre les locaux à la marque 51/50 à la fin du troisième set. Au moment où tous les spectateurs présents dans la salle croyaient que le match allait être relancé, les poulains du coach Saïd Bouzidi passèrent à la vitesse supérieure pour étouffer la défense adverse par des contres rapides et des tirs à mi-distance qui ont fait mouches à maintes reprises. Le rythme infernal imposé par l’équipe locale a provoqué en quelque sorte une anarchie au sein des rangs des Tabagistes qui ont multiplié les fautes à tous les niveaux, ce qui a profité à l’ASS qui les a distancés de dix-sept points. Le chronomètre arrive au bout du compte, l’ASS a pris sa revanche (85/68). À rappeler que le match aller s’est achevé par la victoire du TSC 75/70.
La victoire du WAC sur la RSB a considérablement réduit les chances de cette dernière de figurer parmi les six clubs qualifiés au play-off. Conscient de l’enjeu, le coach des Berkanais, Bouchaïb El Azhari, a évolué dans un système de jeu rigide en verrouillant sa défense dès l’entame de la partie pour surprendre le WAC par des contres rapides et un jeu intérieur efficace sous les panneaux. Cette tactique a fait relâche pour un certain moment. Une opportunité saisie par le WAC qui prend le large et s’empare d’une victoire qui lui a permis de rester en tête du peloton en attendant son dernier match décisif et déterminant contre le FUS à Rabat pour la première place.
À Kénitra, le FUS, dans un match d’exhibition, n’a laissé aucun chance au KAC pour le surclasser sans difficulté sur la marque sans appel de 66/84. À Tanger, le Raja a confirmé ses ambitions en alignant un autre succès pétaradant devant la formation de l’IRT. Les coéquipiers de Kamal Lichtaf ont plié le match à leur faveur 81/90. Le MAS, quant à lui, n’a trouvé aucune difficulté pour venir à bout du CODM, une équipe athlétique, mais victime de son inexpérience, c’est bien dommage. Les hommes du président Riadi Khalid vont devoir jouer la saison prochaine en division inférieure.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *