Basket : Forfait stupide de l’IRT à Fès

Basket : Forfait stupide de l’IRT à Fès

Cette fois-ci la rencontre n’a pas été celle de l’angoisse, mais celle de la maîtrise. Les Kassistes, à l’inverse de l’aller, ont gardé une assise défensive constante pour estoquer les Slaouis lors du quatrième quart-temps, ces qui leur a permis de contrôler parfaitement bien la fin de la partie. Comme nous l’avions déjà signalé, le club tourne avec une misère. Autrement dit, certains même de ses déplacements ont été pris en charge par les équipes hôtes. En somme, il faut tout de même avouer que le KAC joue avec le coeur. Une qualité dont nos clubs ne disposent point malgré les budgets colossaux dont ils disposent.
Revenons à ce fantastique match qualifié de très facile pour l’ASS par certains observateurs. Malgré la présence de Noureddine Belkaïd, Abdellah El Hassouni, Bourouis Zouheïr et Fabrice, le KAC, alors composé de Alami, Boudarga, Zouita, Imejjane et Boukhri, n’a jamais abdiqué à la pression du leader. Leur objectif n’a pas changé. Forts d’une confiance retrouvée, les hommes du coach Hammouchi ont puisé jusqu’à leur dernier soupir pour s’emparer d’une victoire à l’arraché amplement méritée sur le score étriqué de 60/65.
La partie opposant le TSC au FUS a connu un scénario presque identique à celui vécu entre le Raja et le FUS dans la même salle du complexe Sidi Mohammed. Après trois quart-temps d’équité (20-19), (35-35) et (58-55), la machine fussiste ne parvient jamais à retrouver des solutions offensives pouvant l’extraire de la pression soutenue des Mesbahi et consorts.
Cette rencontre s’achève avec une autre déception du club cher au président Abdellali Zerouali qui incombe la responsabilité de ces contre-performances à la panne du générateur d’électricité à la salle Bouanane chose qui paraît paradoxalement pas évidente selon certains observateurs. Score final 86/71.
La belle opération de la journée est à mettre à l’actif du WAC, malgré l’ambiance surchauffée de la salle de Amal d’Essaouira. Les deux premiers quart-temps se sont soldés par une victoire à chacune des deux formations (18-15) et (30-31). Le troisième set était le tournant décisif de la rencontre puisque le WAC a actionné son dispositif offensif très bien emmené par la nouvelle recrue l’Américain Williams et son feu follet Karim Ayadi qui ont creusé l’écart à plus de 12 points pour gérer dans la sérénité le reste de la partie et par la même enterré tous les espoirs des coéquipiers d’Ousfour. Score 58-72. Le match opposant le RCA à la RSB a connu un début en fanfare pour les visiteurs qui ont enregistré (12-18). Lors du deuxième quart-temps, le Raja a repris les choses en main et commencé à construire à partir de la récupération en axant le jeu sur les contres-rapides d’Amralah et Khalfi pour arriver à la pause (38-35).
Lors du troisième et quatrième quart-temps, les verts sont passés à la vitesse supérieure ne laissant aucune chance aux hommes du président Abdelmajid Madrane pour s’emparer d’une victoire qui les propulse à la troisième position à quatre longueurs du WAC. Score final 80/6. Le match prévu à Fès entre le MAS et l’IRT n’a pas eu lieu.
De ce fait, l’IRT a enregistré un forfait stupide lui valant zéro point pour un problème de non délivrance par la FRMB d’une licence du joueur Mater N’baye joueur du MAS toujours en situation irrégulière entre le MAS, le WAC et l’IRT. Un problème auquel nous y reviendrons dans les prochaines éditions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *