Basket : L’ASS creuse l’écart

Basket : L’ASS creuse l’écart

La salle Ibn Yacine de Rabat a eu pour cadre la rencontre au sommet opposant le FUS à l’ASS devant des tribunes combles et bruyantes. Rencontre arbitrée par le duo Abaâkil et Gourjmi. Dès les premières minutes du jeu, le FUS attaque sans pourtant parvenir à intimider l’ASS puisque le premier quart-temps s’achève sur la marque de 19 à 17 en faveur des hommes de Rachid El Yatribi.
Le second quart-temps, les locaux ont imposé un léger pressing qui a, en quelque sorte, incité les Slaouis à commettre quelques fautes par excès de précipitation. Une tactique bénéfique qui allait donner un avantage de cinq points au FUS au repos (14-9). Du retour des vestiaires, les protégés de Said Bouzidi, plus motivés que jamais, ont pratiqué un basket-ball moderne ponctué par des passes décisives et des tirs à mi-distance des 6,25 m, très bien ciblés par le trio gagnant de l’ASS en l’occurrence Didouche, Belkaid et Hassouni, pour sortir victorieux au troisième quart-temps (21-12).
Malgré quelques actions personnelles et les encouragements sans relâche des supporters du FUS, ce dernier ne parvient jamais à trouver son rythme habituel. Les Fussistes ont manqué de spontanéité, de fraîcheur et de mordant. À cet effet, l’ASS s’envole avec une précieuse victoire lui permettant, ainsi, de prendre le large au classement général. Score final 52-60 en faveur de l’ASS. Au Complexe sportif Mohammed V, le Raja a joué contre l’ASE. Après l’assemblée générale du club et l’élection d’un nouveau président, en la personne de Zaoui Hamid, frère de Zaoui Abdelhak, tout semble rentrer dans l’ordre au sein de la famille des verts. À cet égard, il est à noter le retour du coach Mustapha Tazaroualet et du meneur de jeu Kamal Lichatf.
Durant les trois premiers quart-temps, le Raja a subi une pression soutenue de la part de l’ASE. Les scores respectifs en disent long sur la température de cette rencontre (17-8), (22-24) et (36-37). Cependant, le dernier quart-temps était fatal aux visiteurs puisqu’à quelques minutes de la fin de la rencontre, alors menés de 10 points d’écart, le coach Hassan Fezouz demande un temps mort sans, toutefois, adopter la tactique un homme à homme. Une opportunité pour diminuer de la virulence de l’adversaire d’une part et de remonter le score d’autre part. Sans résistance, les coéquipiers de Kamal Lichtaf aggravent le score et par là-même enregistre leur deuxième victoire de la saison, toujours très bonne pour le moral (63-45). Au complexe sportif de la régie des tabacs, le TSC affrontait le MAS. Ce dernier n’a pas pu faire mieux que de s’incliner sur la marque de 79-66, sous l’oeil attentif de son président Ahmed El Mernissi, en quête de solution pour sortir son club de l’impasse. À Tanger, l’IRT et son public ont vaincu le WAC 76-65 dans un duel sans merci et qui a penché du côté des locaux.
Cette contre-performance des rouges va, sans aucun doute, inciter le comité à trouver les remèdes nécessaires. Le coup de théâtre de cette journée vient de Berkane. Sans Abdelmajid Madrane, président de la RSB, qui a pris en charge le déplacement du KAC, ce dernier aurait déclaré forfait général après la sourde oreille des responsables de la ville de Kénitra. Ce match a, bien entendu, tourné en faveur de la RSB sur le score de 86-76.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *