Basket : quarts de finale de la Coupe du Trône

Selon le règlement de la Coupe du trône, les quarts de finale se disputent en aller et retour; donc le club qui aura marqué le plus de points à l’addition des deux rencontres, c’est celui qui aura droit d’accès au carré d’as.
Dans ce cas-là, les résultats nuls sont admis que ce soit au match aller ou au match retour, cependant lors de ce dernier, si le point avérage à la fin du temps réglementaire se trouve identique pour les deux équipes une ou plusieurs prolongations de 5 minutes seront jouées jusqu’à déclaration du vainqueur sur l’ensemble des deux rencontres.
Hormis la disqualification prématurée du DHJ et de l’ASS, le détenteur de la dernière édition de la Coupe du Trône, tous les gros clubs sont toujours en lice, il s’agit en l’occurrence du WAC, du FUS, du MAS ,l’IRT, le TSC, la RSB, l’ASS et le Raja de Casablanca. Le WAC sous l’impulsion de ses deux yougoslaves Matic Aleksander et Milosevic Ivan, effectuera un long déplacement pour jouer contre la RSB. Le coach des Reds, Hassan Alaoui, conscient de l’atmosphère qui règne à Berkane, va tenter de déjouer tous les pronostics pour ramener un résultat qui va le mettre à l’abri de toutes surprises lors du match retour. D’ailleurs, il dispose d’éléments de valeur capables de suivre à la lettre les tactiques souhaitées. À l’opposé, la RSB, renforcée par les deux ex-stars du Raja prêtés pour une saison, Mustapha Khalfi et Hicham Amrallah, va devoir déployer tout son savoir-faire pour assurer une victoire reposante en prévision du match retour à Casablanca.
Ce n’est pas le coach Hamid Makhoukh qui dira le contraire. A Casablanca, le TSC et le Raja seront opposés dans un derby de tous les risques.
Lors de la 14ème journée du championnat, le TSC a battu le RCA, mais les matches de la Coupe diffèrent de ceux du championnat. Les deux équipes partent à chance égale. C’est pourquoi les observateurs de la balle au panier prévoient une lutte sans merci entre les protagonistes.
Les deux managers, Youssef M’jahed (TSC) et Abdelaziz Rafiki, ont chacun sa stratégie pour s’octroyer le billet pour les demi-finales. À Rabat, la salle Ibn Yacine aura pour cadre la rencontre FUS-MAS, une finale avant la lettre.
Quoi qu’il en soit, la pléiade de joueurs internationaux dont disposent les deux formations vaut le détour.
À Tanger, l’IRT aura pour hôte l’ASE. L’équipe de la ville de détroit ne pourra en aucun cas être inquiétée par les Souiris qu’elle vient de battre en aller et retour au championnat.
Le recrutement au sein de l’IRT de l’international tunisien Merouane Kechrid a donné beaucoup d’assurance à l’équipe qui s’est propulsée seule en tête du classement général du championnat. Quoi qu’il en soit, les hommes de Driss Ghissassi sont fermement décidés à confirmer leur performance, seule la qualification du dernier carré trouvera grâce à leurs yeux.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *