Basket : Raja-MAS pour le sacre final

Basket : Raja-MAS pour le sacre final

La finale du championnat national de première division de basket-ball aura lieu ce samedi à Rabat. Opposant le Raja au MAS, la rencontre est prévue à 15 heures à la salle Abdellah Ibn Yacine. Il faut dire que depuis sa création en 1975 par le pharmacien Mokhtar Azi, le Dr Adebljalil Lahrbly, Ahmed Afoulous et bien d’autres, la section basket-ball du Raja a toujours été brillante, bien que soit pas aussi bien garni que celle des équipes adversaires, mais surtout par rapport aux ambitions nourries par ses dirigeants. Le club détient deux Coupes du Trône devant le MAS de Fès et deux en finale du championnat national, l’une devant le MAS l’autre face au FUS. Cette saison, malgré des contraintes pécuniaires au début du championnat, le club a pu se ressaisir pour faire un parcours assez probant et ce grâce notamment à son comité dirigeant, à sa tête Zaoui.
Le Raja est une équipe qui a toujours puisé dans ses propres réserves avec des joueurs qui, au fil des années, sont venus renforcer l’équipe première tels que les Mounir Bouhlal, Mourad Fenjaoui (joueurs actuels du WAC), feu Nabil Souari, Mustapha Khalfi, Kamal Lichtaf, Arazane, Oussama et la génération montante Adnane M’ssaâdia, Khalid Chaïr…
Du côté de la capitale spirituelle,il est une autre école qui n’a vraiment pris son envol qu’en 1989 avec l’arrivée de Ahmed Mernissi à la tête du groupe. Dès son élection M. Mernissi avait fait appel à un très grand nombre de joueurs de talent à l’instar de Hassane Ben Khadouj, un pointeur hors pair et un organisateur capable de renverser toutes les attaques en un coup d’œil. Une fois mis sur le banc de touche en compagnie de l’entraîneur, Hassane avait cédé sa place à une autre figure du basket-ball national, feu Nabil Souari dont le talent avait dépassé les frontières nationales.
Depuis 1989, jusqu’à nos jours, le MAS a aussi contribué à l’essor du basket-ball en général et du team national tout particulièrement. Les Benkhadouj, l’Amssiyeh, Oussaden, Gaâdoudi, Souari, Ghissassi Driss ont énormément donné à l’équipe nationale. Aujourd’hui encore, une pléiade de jeunes joueurs y évoluent. On peut citer Reda Ghali, Hjira Mohamed, Bassin Houari etc. La salle Abdellah Ibn Yacine sera donc aux rendez-vous ce samedi avec une finale historique mettant aux prises deux cylindrés de la grosse balle orange. Cette nouvelle finale du play-off nous offre un plateau de grand choix, très difficile à déchiffrer, puisque les deux équipes se valent, c’est-à- l’équipe qui saura garder son self-control, la mieux préparée qui, avec un peu de chance pourra avoir le dernier mot. A rappeler que la Fédération royale marocaine de basket-ball a primé le champion du Maroc avec 100.000 DH, le vice-champion percevra 60.000 DH et le troisième gagnant 40.000 DH. Pour cette place le FUS sera opposé à l’IRT ce vendredi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *