Basket : Une très belle empoignade en perspective

Basket : Une très belle empoignade en perspective

Le WAC au palmarès éloquent que ce soit en Coupe ou en championnat traverse une période des plus difficiles jamais vécue dans l’histoire du club. Cependant, sa victoire surprise face à l’ASS, détenteur de la dernière Coupe du Trône, a donné un sang nouveau aux reds qui se sont qualifiés aux quarts de finale pour affronter les redoutables Berkanais. Lors de cette rencontre, les hommes de Hassan Hachad sous l’impulsion de ses deux nouvelles recrues, les Yougoslaves, ont monté la dragée haute aux locaux mais ils ont craqué à la fin du quatrième quart-temps sur une différence de 17 points. C’est pourquoi la mission du match retour s’avère difficile, mais pas impossible.
Dans ce contexte, le coach wydadi est appelé à imposer un rythme infernal dès l’entre-deux sans lâcher d’une semelle les maîtres à jouer de la RSB. À l’opposé, la formation de Makhoukh va tenter de temporiser en jouant les 24 secondes tout en hachant le jeu dans le but de déstabiliser le WAC.
Pour que ce match se déroule dans les meilleures conditions, la commission d’arbitrage est appelée à désigner des arbitres à la hauteur de ce rendez-vous et que le meilleur gagne.
Ce qui a été dit pour le match WAC-RSB s’applique pour le TSC-Raja. Les Rajaouis vont tenter de gérer leur avance, mais le TSC ne restera pas les bras croisés et fera tout pour renverser les pronostics même devant la maturité de Kamal Lichtaf et Mourad Fenjaoui.
À Essaouira, l’ASE attend de pied ferme l’IRT. Driss Ghissassi est conscient de la taille de l’adversaire dans son propre fief. Malgré sa victoire de 12 points d’écart concédée à Tanger, l’IRT n’est pas à l’abri d’une surprise devant une équipe de Mogador qui a tout à gagner et rien à perdre dans de telle compétition. Traditionnellement, le matche entre le MAS et le FUS, les deux ténors de la balle au panier, qu’ils soient gagnants ou perdants, sont toujours difficiles à accrocher.
Celui de ce week-end qui est d’ailleurs qualifiés par les observateurs d’une finale avant la lettre risque de ne pas faire exception à la règle. Les joueurs les plus dangereux seront Merouane Moutalibi du FUS qui semble s’affirmer comme scoreur de qualité et Matar N’baye, le marqueur vedette du MAS. Ce match se jouera sous les panneaux et l’équipe qui se distinguera à lancer-franc, c’est celle qui obtiendra son ticket pour le carré d’as.
Quant au public fassi, il est appelé à encourager son équipe, tout en respectant ses invités.
Le tournoi de la Coupe du Trône, quant à lui, garde toujours intacte la flamme des traditions marocaines.
Année après année, il sort plus solide et plus prestigieux des combats acharnés qui se déroulent souvent dans toutes les salles du Royaume et dont l’esprit sportif sort grandi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *