Beckenbauer : «Limiter la présence des étrangers»

La légende vivante du football allemand, Franz Beckenbauer, souhaite une limitation du nombre d’étrangers dans les championnats européens afin de redonner du tonus aux équipes nationales, mais aussi et surtout pour limiter la concurrence créée par le talent étranger. Le libero légendaire des années 60 et 70 pense que l’augmentation de 21 à 60% du nombre d’étrangers dans le championnat de Bundesliga depuis l’instauration de l’arrêt Bosman en 1996, a nui aux performances de l’équipe d’Allemagne de football. «L’abonné se moque si c’est un Brésilien ou un Allemand qui marque le but, mais dans l’intérêt du football allemand, il serait souhaitable de limiter à nouveau le nombre d’étrangers», déclare Beckenbauer dimanche dans le journal «Bild am Sonntag». «Quelques-uns de nos joueurs internationaux ont des problèmes à l’intérieur même de leurs clubs en raison de la concurrence créée par des joueurs étrangers», développe le « Kaiser », sacré champion du monde comme joueur et comme sélectionneur. Trois fois victorieuse de la Coupe du monde et finaliste 2002, l’Allemagne n’a gagné aucun des huit derniers matches où elle a été confrontée à des «gros calibres» mondiaux comme la France ou le Brésil. Président du Bayern Munich, Beckenbauer a aussi critiqué le club bavarois. Malgré six joueurs vainqueurs de la Ligue des champions en 2001, le Bayern est critiqué cette saison pour jouer avec nervosité et ne pas notamment savoir aborder les matches importants. «Nous n’avons plus pratiqué un bon football depuis l’entame de la saison dernière. Il suffit d’un souffle de critique pour les joueurs attrapent une pneumonie… », dit-il. Beckenbauer précise que ses critiques visent les joueurs et non Ottmar Hitzfeld, l’entraîneur du club. «Quand je dis que nos adversaires se dépensent davantage, c’est perçu comme une critique pour notre entraîneur. C’est simplement une observation et non pas de la défiance à l’égard d’Hitzfeld».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *