Bekele sur les traces de Gebreselassie

Il n’a que 19 ans et l’on parle déjà de lui comme le digne-successeur de «l’invincible» Haile Gebreselassie. En remportant haut la main les médailles d’or du 4 et 12 km, à Dublin, devant toute une armada de Kenyans au souffle long, Kenenisa Bekele s’est imposé comme le nouveau phénomène de la nature africaine.
Élève de Gebreselassie, il est en train d’assurer la relève de son maître au palmarès incomparable: deux records du monde sur 5.000 et 10.000 m. Kenenisa, identifié très jeune à Arsi (Sud) par Tolossa Kotu, un des entraîneurs fédéraux du marathon, a fait un parcours semblable aux siens dans un athlétisme national marqué par une sélection impitoyable, encore plus contraignante que celle de la nature. Mais, très vite, il s’est distingué par ses qualités techniques et physiques exceptionnelles.
Au côté de Gebregziabher Gebremariam, vainqueur de la course des juniors (8 km), toujours à Dublin, il est l’un des grands espoirs éthiopiens du demi-fond. Son maître « Gebre », qui a tout raflé depuis 10 ans sur le 5 000 et le 10 000, est maintenant rassuré. Il n’a, désormais, qu’un seul rêve: victoire mondiale sur le marathon, avant de mettre fin à sa carrière.
Un titre qui lui échappe encore. Celui, que les Ethiopiens surnomment «l’invincible guerrier éthiopien», sera aligné sur la ligne de départ du marathon de Londres, le 14 avril prochain.
Gebreselassie veut, en fait, réécrire l’histoire de son compatriote, d’Abebe Bikila, victorieux aux Jeux de Rome en 1960 et de Tokyo en 1964. Quatre ans durant lesquels ce petit pays a réussi à inscrire son nom dans les annales de l’athlétisme mondial. Autres temps, autres champions.
En 2004, aux jeux Olympiques d’Athènes, Kenenisa Bekele aura 21 ans. Sauf accident, on voit mal comment il n’y gagnerait pas une médaille, au moins. « Sa marge de progression est encore immense», assure-t-on à la fédération éthiopienne. En attendant, il devra confirmer sa bonne prestation acquise lors du championnat du monde de cross-country à Dublin. Son prochain test : les différentes compétitions du circuit international. S’il réussit, il décrochera sa sélection définitive. Car d’autres candidats sont en lice. Il s’agit, entre autres, de Assefa Mezgebu (vice-champion du monde du 10.000 m) et de Million Wolde (bronze sur 5.000 m aux Mondiaux d’Edmonton en 2001). Autre concurrent : sa soudaine notoriété.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *