Belgaïd : Terminer en beauté

Belgaïd : Terminer en beauté

Ils sont deux judokas à représenter le Maroc au tournoi olympique. Le premier est un habitué des J.O., Adil Begaïd (- 81 kg) et Younès Ahmadi (- 60 kg). A 34 ans, le premier espère terminer sa carrière en beauté. Une fois le billet d’Athènes décroché, il avait indiqué qu’il mettrait fin à sa carrière professionnelle après le plus grand rendez-vous sportif de la planète. « Je veux partir alors que je suis au top pour ne pas être poussé vers la sortie », avait-il précisé. Mais le chemin olympique n’a pas été balisé. Le sextuple champion d’Afrique ne doit en effet sa qualification dans la catégorie des moins de 81 kg qu’au forfait du tunisien Abdessalam Arous. A cet effet, la Confédération africaine de judo (CAJ) a pris la décision de remplacer le Tunisien par le Marocain, une décision qui a été approuvée également par la Fédération marocaine. Le retrait du Tunisien est intervenu quelques jours après la clôture des 25èmes championnats d’Afrique organisés du 6 au 9 mai dernier à Tunis. Une manifestation durant laquelle Belgaïd avait remporté la médaille d’argent s’étant incliné en finale face à l’Algérien, Amar Benkhellaf.
Belgaïd en est ainsi à sa troisième participation olympique près les J.O. d’Atlanta en 1996 ainsi que les Jeux australien (Sydney 2000). Adil Belgaïd a occupé à deux reprises la 7-ème place au cours des championnats du monde de Hamilthon (Etats-Unis) en 1993 et de Munich en 2001. Il avait également occupé la 3-ème position lors des championnats du monde universitaires de Munster en Allemagne (1994). Trois fois champion arabe, Belgaïd avait aussi décroché deux médailles de bronze aux Jeux méditerranéens en 1993 à Loncdoque et Roussillon (France) et à Bari (Italie) en 1997. Il est également médaillé d’argent et de bronze lors des Jeux de la Francophonie en 1994 à Paris et en 2001 à Ottawa.
Le judoka qui accompagnera le vétéran Belgaïd à Athènes est Younès Ahmadi. Ce jeune de 28 ans se targue d’être « le premier Marocain à jouer le tournoi olympique de judo dans la catégorie des 60 Kg ». Ayant passé par les nombreuses étapes de qualification depuis 2002, Ahmadi, qui bénéficie d’une bourse olympique, peaufine sa préparation à l’INSEP à Paris où il réside depuis près de deux ans.
Il est à signaler que le judo marocain était présent aux Jeux Olympiques depuis les éditions de Munich (1972) et Montréal (1976) où les pays africains avaient renoncé à la participation en raison de la politique d’Apartheid menée en Afrique du Sud. Le Maroc avait été également présent lors des JO de Séoul (1988), d’Atlanta (1996) et de Sydney (2000). A Athènes, alors que les Jeux Olympiques ont retrouvé leur berceau, pourrait-on espérer dépasser le stade du premier tour, qui a toujours stoppé l’ambition des Marocains ?

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *