Belkhayat aspire à l’organisation de la Coupe du monde 2026

Moncef Belkhayat, qui a réussi à décrocher l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations-2015, veut organiser la Coupe du monde en 2026. «Notre objectif ne doit pas d’être uniquement candidat, mais de l’organiser. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’on pourra dire que le football marocain s’est professionnalisé. L’Afrique du Sud l’a fait. Pourquoi pas le Maroc ?», a déclaré M. Belkhayat, ministre de la Jeunesse et des Sports, dans un entretien au quotidien français le Figaro. Le Maroc déjà candidat à l’organisation de la Coupe du monde à quatre reprises (1994, 1998, 2006 et 2010) pourrait se porter candidat à l’organisation de la Coupe du monde 2026. «La CAN 2015 sera un premier révélateur de notre capacité à recevoir un grand événement. Ensuite, nous pourrons sereinement envisager de nous porter candidat pour l’organisation de la Coupe du monde 2026», a-t-il indiqué. Le Maroc qui est en train de lancer une nouvelle génération de stades de football de classe mondiale veut renforcer les infrastructures du pays et augmenter ses chances dans le cadre de sa candidature à l’organisation d’évènements internationaux, notamment la Coupe d’Afrique des nations 2015, la Coupe du monde et les grands meetings. «Les stades construits au Maroc ne sont pas des stades exclusivement dédiés au football. Ils ont tous une piste d’athlétisme et peuvent donc accueillir des manifestations et des meetings internationaux dans cette discipline», a expliqué Moncef Belkhayat. Et de poursuivre que : «le ministère a lancé de nombreux projets de grands stades. Nous avons inauguré en janvier dernier celui de Marrakech qui peut accueillir 45.000 spectateurs et qui a coûté environ 90 millions d’euros. Les stades de Tanger et d’Agadir devraient être livrés respectivement à la fin du mois et en décembre prochain. Enfin, l’enceinte de Casablanca devrait sortir de terre en mai prochain et disposer de 80.000 places ». Par ailleurs, le ministre évoqué la question de la professionnalisation du football africain en général et le football marocain en particulier. Moncef Belkhayat a dit que «La Fédération a en sa possession un cahier des charges qu’elle transmettra à tous les clubs de football de première division. Nous allons ensuite sensibiliser les clubs à ce projet et leur faire prendre conscience qu’ils ont jusqu’au mois de juin pour le signer». «Seront considérés comme professionnels les clubs qui disposeront d’un stade d’au moins 15.000 places, d’un budget d’au moins 1 million d’euros, d’une école de formation et de soutiens financiers des collectivités locales et des investisseurs privés. Ceux qui ne respecteront pas ces critères seront rétrogradés en deuxième division. L’objectif est que le Maroc ait son championnat professionnel en septembre prochain pour la saison 2011-2012» a conclu M.Belkhayat.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *