Benhassi, le retour

Benhassi, le retour

L’athlète marocaine Hasna Benhassi est de retour et veut le faire savoir. Pour sa deuxième sortie, après deux ans d’absence pour grossesse, l’ancienne championne du monde de 1500 m indoor a terminé en troisième position sur l’épreuve de 800 m du meeting de Séville, épreuve comptant pour le Grand Prix IAAF avec un chrono de 2 mn 2 sec 21/100, derrière la Belge Sandra Stals (2 : 01 : 71) et la Russe Svetlana Klyuka (2 : 01 : 74). La semaine dernière, la championne marocaine avait pris part au meeting de Saragosse où elle avait terminé première sur l’épreuve de 1500 m. Benhassi, qui se prépare depuis quelques mois, fera partie des trois athlètes marocaines, aux côtés des deux soeurs Amina et Soltana Aït Hammou, qui seront alignées sur le 800 m lors des Jeux olympiques d’Athènes qui auront lieu le mois d’août prochain.
Une première dans les annales de l’athlétisme féminin marocain. Un événement olympique, ce n’est pas la première fois que Benhassi y prendra part. Sa première participation remonte aux Jeux olympiques de Sydney en 2000. Agée à peine de 21 ans, l’athlète marocaine a réussi à tenir la dragée haute aux grands bonnets de cette épreuve comme la Mozambicaine Maria Mutola. Pour Benhassi, atteindre la finale c’est déjà un exploit, même si elle a fini huitième. Sa première participation internationale date des Jeux méditerranéens de Bari en1997 où elle a remporté la médaille d’or du 800 m. Première consécration de la jeune athlète marocaine. La même année, elle a participé aux championnats du monde qui se sont déroulés à Athènes. Malgré son jeune âge, elle a réussi à décrocher la sixième place. « C’était la plus jeune athlète de ces chapionnats», témoigne Aziz Daouda, directeur technique national. Benhassi, âgée de 25 ans, a effectué sa dernière sortie en août 2001 lors des Championnats du monde en salle qui ont eu lieu à Lisbonne. Elle avait remporté haut la main l’épreuve de 1500 m. Benhassi, qui détient l’une des meilleures performances mondiales du 800 m, est, aujourd’hui, l’une des valeurs sûres de l’athlétisme féminin marocain dans l’une des disciplines les plus difficiles. À plusieurs reprises, elle a réussi à détrôner la force de la nature, la Mozambicaine, Mutola, championne du monde et championne olympique.
C’était lors du Grand Prix de Nice en 1998, meeting de Milan en 1999, et le meeting international de Lausanne, la même année. Pour les prochains Jeux olympiques, Benhassi veut profiter de la participation des soeurs Aït Hammou pour frapper fort. Mais ce ne sera pas facile. «C’est vrai que ça va être difficile, mais elle est plus déterminée à effectuer un retour en force parce qu’elle sait ce qu’elle vaut et où elle va», a expliqué Daouda. Benhassi le sait. Et c’est ce qui la motive le plus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *