Bis repetita pour les Lyonnais

Bis repetita pour les Lyonnais

Un an jour pour jour après avoir étrillé le grand Real Madrid, Lyon a réédité mercredi son exploit, s’offrant une nouvelle démonstration aux dépens du club espagnol (2-0) lors de la première journée du groupe E de la Ligue des champions de football.
Lille a, quant à lui, arraché le nul à la 80e face à Anderlecht (groupe H) alors que les gros bras Manchester United, Arsenal et l’AC Milan se sont imposés respectivement face au Celtic Glasgow (3-2), à Hambourg (2-1) et face au AEK Athènes (3-0).
On disait le Real Madrid bien mieux armé cette saison avec son nouvel entraîneur italien Fabio Capello, ses nouveaux renforts Van Nistelrooy, Reyes, Emerson ou Cannavaro, mais le spectacle a été le même. Face à une défense madrilène comptant un Cannavaro complètement à côté de la plaque deux mois après un Mondial souverain, les Lyonnais se sont régalés, prenant l’avantage dès le quart d’heure de jeu par Fred, auteur d’un lob sur Casillas après un beau service de Juninho (13). Tiago a ensuite doublé la mise sur une passe de Govou à la 31e.
Les Lyonnais auraient même pu alourdir l’addition sans un Casillas inspiré et des occasions gâchées. «Avec un peu plus de réalisme, on aurait pu avoir le même score (que l’année dernière face au Real: 3-0), a affirmé Gérard Houllier, l’entraîneur lyonnais. J’ai surtout aimé la production et la consistance de la 1re période. Il y a deux ans dans le même scénario, on s’était fait rattraper au score (2-2 contre Manchester United, ndlr), mais là on a été plus mûr, plus sûr. C’était important de gagner pour le reste de la compétition. Pour se qualifier il faut 10 à 11 points et les rencontres contre le Real sont probablement les plus difficiles même si je suis impressionné par la victoire du Steaua à Kiev (4-1)». Lille, qui avait échoué au 1er tour la saison dernière, a quant à lui débuté la C1 d’un bon pied, malgré trois ballons sur les montants d’Anderlecht. Après avoir encaissé un but de l’Argentin Pareja à la 41e minute, le Losc a ensuite couru derrière le résultat, Fauvergue obtenant in extremis un but mérité. Avec cette réalisation, les Lillois ont d’ores et déjà égalé le nombre de buts qu’ils avaient marqué en 540 minutes jouées en C1 la saison dernière. Un bon signe pour les Nordistes qui peuvent viser la 2e place derrière l’AC Milan, vainqueur sans coup férir de l’AEK Athènes (3-0).
«C’est toujours un point de pris, s’est félicité Claude Puel, l’entraîneur lillois. Mais il n’y a pas eu d’effusion de joie dans le vestiaire. Avec trois poteaux, des situations dangereuses, je peux dire que l’on a laissé filer deux points. Mais je félicite les joueurs pour leur réaction. On s’est élevé au niveau qu’exige la Ligue des champions».
Hormis la victoire quelque peu surprise du Steaua Bucarest à Kiev, la logique a été globalement respectée lors de la soirée qui n’a pas été avare en buts avec pas moins de 20 réalisations en huit rencontres et qui a été favorable aux attaquants français. Louis Saha a ainsi signé un doublé avec MU et le jeune Yoann Gourcuff a marqué de la tête pour sa première titularisation avec l’AC Milan.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *