Bjoerndalen et Aamodt en attendant Montillet

En s’imposant en poursuite, et après avoir vaincu sur 20 km et en sprint, Ole-Einar Bjoerndalen est la première athlète à réaliser un triplé au JO de Salt Lake City. Son compatriote de ski alpin Kjetil-Andre Aamodt a, lui, enrichi un palmarès déjà incomparable en ajoutant le titre du super-g à celui du combiné.
Dimanche, la Française Carole Montillet, victorieuse en descente, tente, en super-g dames, de rejoindre ce club des récidivistes. Vainqueur des trois courses individuelles de cette édition 2002, Bjoerndalen a toutes les chances de compléter son carré d’or avec ses camarades du relais (4×7,5 km) mercredi. Ces quatre titres, ajoutés à celui conquis en sprint en 1998 aux jeux de Nagano, feraient de lui le biathlète le plus titré de l’histoire des JO d’hiver. Derrière l’intouchable, le Français Raphaël poirée a enfin réussi à décrocher une médaille, d’argent, en devançant l’Allemand Ricco Gross. En super-g, le trentenaire Aamodt s’est affirmé comme le roi du ski alpin. Une nouvelle fois favori, l’Autrichien Stephan Eberharter est, comme en descente, passé à côté de la victoire.
Il se console avec une médaille d’argent devant son compatriote Andreas Schifferer. Chez les dames, la Russe Olga Pyleva a remporté la médaille d’or du 10 km, poursuivie de biathlon devant l’Allemande Kati Wilhelm et la Bulgare Irina Nikoultchina. En patinage de vitesse (1000 m) messieurs, les Pays-Bas ont réalisé le doublé avec Gérard Van Velde et Jan Bos qui ont précédé l’Américain Joey Cheek. Van Velde a aussi battu, en 1 min 07 sec 18, le record du monde de la distance. En short-track, l’Australien Steven Bradbury et la Chinoise Yang Yang (a) ont tous deux offert à leur pays sa première médaille d’or aux JO d’hiver en s’imposant respectivement sur le 1000 m messieurs et le 5000 m dames. Bradbury était dernier dans le dernier tour, mais a profité d’une chute collective pour franchir tranquillement la ligne d’arrivée.
Dimanche, cinq titres olympiques sont attribués. En super-g dames, Carole Montillet craint surtout l’Italienne Isolde Kostner, l’Allemande Hilde Gerg et les Autrichiennes emmenées par Renate Goetschl.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *