«Blâmez les joueurs !»

Aujourd’hui Le Maroc : Pourquoi avez-vous quitté le Moghreb de Fès ?
Aziz Amri : Après la rencontre contre le Stade Africain, j’ai présenté ma démission au président du club, Ahmed Mernissi. Je lui ai expliqué les raisons qui m’ont poussé à quitter le club. Il les a comprises et a finalement accepté la démission. Le fait de prendre cette décision est ma manière de protester contre le comportement des joueurs durant cette rencontre. Ils ont multiplié les erreurs individuelles et n’ont pas respecté la tactique. Nous avons encaissé trois buts dans moins d’une vingtaine de minutes sans que l’équipe adverse ne fasse un grand effort pour les marquer. Je prends à titre d’exemple le gardien de but Bagui. Il n’a cessé de multiplier les erreurs depuis que je suis au MAS. Je pouvais le remplacer, mais j’estimais que pour un gardien de but, international de surcroît, une mise en écart, même temporaire lui porterait préjudice. Je ne pouvais pas assurer mes fonctions dans un climat aussi tendu. J’ai donc quitté Jeddah, dimanche, pour le Maroc.
Comment évaluez-vous le niveau du MAS dans cette compétition ?
Nous avons très bien commencé cette coupe arabe. Nous avons remporté nos deux premiers matches en marquant cinq buts. L’équipe avait de très grandes chances d’accéder aux demies-finales.
Vous avez suivi le dernier match contre Al Ahly bahreïni lundi ?
Oui et je comprends tout à fait le résultat de cette rencontre. Après avoir scoré à cinq reprise contre cette équipe, le MAS n’a inscrit son unique but de la rencontre que très difficilement. Le moral des joueurs n’était pas au beau fixe. Ceci pourrait avoir une grande influence sur la suite de la compétition.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *