Blanc : «Sur la forme, ça me dérange»

Blanc : «Sur la forme, ça me dérange»

Le sélectionneur Laurent Blanc a expliqué dimanche sur la chaîne publique France 2 que les sanctions prises contre cinq joueurs de l’équipe de France après la grève de Knysna le dérangeaient «sur la forme», ne comprenant pas des peines différentes pour un «acte collectif». «Sur le fond, cette décision ne me dérange pas, sur la forme ça me dérange (…) d’après ce que je sais, c’est un acte collectif (…) je suis dubitatif sur la nature des peines, un joueur prend 5 matches (de suspension), un joueur 3, un joueur 1, un 0 (…) que ces gens (de la commission de discipline) m’expliquent s’ils ont des critères clairs, nets et précis», a commenté le sélectionneur. «C’est très surprenant, cette commission a été dictée par un ancien président, le jour où il est parti (Jean-Pierre Escalettes), et ce sont au nouveau dirigeant (Fernand Duchaussoy) et au nouveau sélectionneur d’en subir les conséquences», a-t-il poursuivi. Laurent Blanc a été interrogé sur Nicolas Anelka, qui a écopé de la plus grosse suspension, de 18 matches en équipe de France. «Il y a eu un comportement en Afrique du Sud qui a été sanctionné, (c’est) très lourd, mais là aussi, j’aimerais bien qu’on m’explique pourquoi 18 matches, et pourquoi pas 19, 20, je voudrais savoir s’il y a des textes qui sont prévus, je ne crois pas, il faut qu’on m’explique, je le demanderai», a indiqué le coach national.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *