Botola Maroc Telecom D1 : Phase «retour», Une journée tronquée, mais qui promet

Botola Maroc Telecom D1 : Phase «retour», Une journée tronquée, mais qui promet

Hôtes des Safiots, les Tétouanais risquent de laisser des plumes en foulant la pelouse du stade d’Al Massira. Leur football a beaucoup régressé. En difficulté depuis le début de saison, le MAT a payé au prix fort ses mauvais résultats répétés. Il est à terre, voire au fond du trou.

Après une trêve forcée due à l’organisation du CHAN et dont le Onze national a été sacré champion en se hissant sur le toit de l’Afrique après quarante deux ans d’attente, la Botola Maroc Telecom D1 reprend ses droits avec la première journée de la phase «retour». Celle-ci sera certes tronquée, mais elle promet.

L’engagement du DHJ en Ligue des champions d’Afrique, la RSB en Coupe de la Confédération et le derby casablancais entre les deux «frères ennemis» et éternels rivaux en mise à jour pour le match en retard ne permettra pas à cette journée de se jouer dans son intégralité. N’empêche que le menu qui nous est proposé est riche en ingrédients.
Il faut dire d’emblée que le match qui captiverait les regards sera certes celui opposant le leader le HUSA au CRA. Le chemin parcouru par ce dernier n’est pas négligeable avec en prime une place honorable au milieu du tableau. Mais l’échec subi à Tanger (3-0) lors de la dernière journée des matchs aller est encore vif, et a eu comme conséquence le limogeage du technicien Pedro Ben Ali. Ce jour-là, le moral était visiblement à plat autant que le physique. Une des premières choses que son successeur, l’Algérien Nacer Sandjak, est appelé à procéder intéresserait quelques ajustements, voire un remaniement tactique afin de prouver qu’une partie n’est jamais perdue d’avance. Et que ses protégés ont, eux aussi, leur mot à dire. Ils devront donc se méfier des Daoudi, Kachani, Rami et compagnie qui visent le podium en fin de saison.

Hôtes des Safiots, les Tétouanais risquent de laisser des plumes en foulant la pelouse du stade d’Al Massira. Leur football a beaucoup régressé. En difficulté depuis le début de saison, le MAT a payé au prix fort ses mauvais résultats répétés. Il est à terre, voire au fond du trou. Mais les hommes de Youssef Fertout sont confiants comme quoi ils peuvent se relever et remonter la pente. La première épreuve qui les attend est de taille. Soucieux de récolter des points pour gagner des places au classement, les coéquipiers de Khaba ne jurent que par la victoire, rien que la victoire. Voilà, les «Rojiblancos» sont bien avertis. Les deux autres rencontres pour clôturer cette journée inachevée promettent d’être intenses. Le RCOZ reçoit l’AS FAR et le RAC se déplace à Marrakech pour affronter le Kawkab. Le Racing figure dans le bas du tableau, ce qui laisse planer le doute sur son maintien dans la cour des grands. Afin d’éviter de revivre le même scénario qu’en 2001, Abdelhak Mendoza a profité de l’excédent des joueurs du WAC pour recruter certains éléments de valeur sûre.

Avec ce renfort, l’équipe casablancaise va-t-elle entamer ce retour avec l’ambition de repartir de bon pied? Tout porte à croire que le très attendu duel face aux hommes de Youssef Meriana est loin de tout repos.

Que dire alors du RCOZ, sinon que le club alterne le bon et le moins bon. Au classement, les hommes de Mohamed Bekkari occupent la dixième place avec dix-sept points, mais ont cinq longueurs de retard sur leurs adversaires du jour. Ces derniers vont tout faire pour empocher les trois points de la victoire.

Sauf une surprise de taille, l’AS FAR et le KACM partent largement favoris. Pour certains observateurs sportifs, leur victoire est désormais certaine. Ceci n’est qu’une supposition. Car le football, n’a pas une logique mathématique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *