Botola Maroc Telecom : Le CRA rejoint le podium

Botola Maroc Telecom : Le CRA rejoint le podium

Le Racing poursuit sa descente et n’arrive plus à stopper l’hémorragie. Il vient de trébucher face au Chabab Rif Al Hoceima.

Bien qu’elle soit tronquée, la 11ème journée de la Botola Maroc Telecom a bien apporté son lot de surprises. En ouverture du bal, l’Olympique de Khouribga a réussi l’essentiel à domicile face au Moghreb de Tétouan.

L’OCK qui avait déçu ses supporters lors des trois dernières rencontres, non pas par l’absence de points ni même la rareté des buts mais plutôt par le nombre de buts encaissés (10). Stoïque après la défaite, l’entraîneur français Bernard Simondi a su se relever au bon moment face aux Tangérois qui n’ont pas encore trouvé le bon tempo malgré l’appel de Youssef Fertout à la rescousse. L’autre représentant nordiste, l’Ittihad de Tanger semble mieux se porter depuis que Badou Zaki n’est plus aux commandes. Sous la houlette de Driss Lemrabet, une certaine stabilité se fait ressentir et le club progresse lentement mais sûrement dans le classement général. La petite victoire contre le Rapide Club Oued Zem lui a valu d’occuper aujourd’hui la 6ème place avec 15 points au compteur. Ce même nombre de points est partagé avec le Raja de Casablanca et l’Olympic de Safi. Ce dernier a été tenu en échec face au Chabab Atlas Khénifra (1-1), samedi au stade d’El Massira. Saer Sene a ouvert le score pour les visiteurs à la 34è minute du jeu, avant que Hamza Khabba (61è) n’égalise du point de pénalty. Au terme de ce nul, le CAK stagne à la 13è place avec un total de 11 points.

Plus loin à Casablanca, le Racing poursuit sa descente et n’arrive plus à stopper l’hémorragie. Il vient de trébucher face au Chabab Rif Al Hoceima. Encaissant l’unique but de la rencontre à la 23ème minute du jeu par l’intermédiaire de Youssef Ben Ali, le RAC n’a pas été en mesure de renverser la vapeur ou même de remettre les pendules à l’heure. Il urge pour les responsables du club de définir les failles et y remédier s’ils ne veulent pas hypothéquer leur chance de maintien parmi l’élite. Avant dernier avec 8 unités seulement, leur situation sent le soufre. En revanche, les Rifains vivent des jours heureux avec Pedro Ben Ali. Au pied du podium, ils totalisent 16 points et compte un match en retard à rattraper contre le Wydad de Casablanca.

La clôture de cette journée a connu des rebondissements. Mené au score dès la 4ème minute du jeu, le Hassania d’Agadir a fini par tourner le match en sa faveur au Grand Stade de la capitale du Souss.

Youssef Belammari n’a eu besoin que de quatre minutes pour donner l’avantage aux Fussistes, mais la persévérance des locaux a porté ses fruits. Ils obtiennent un penalty au temps additionnel de la première période et qui était très contesté par les ouailles de Walid Regragui lequel d’ailleurs a été sommé par l’arbitre Daki Reddad de quitter le banc de touche suite à ses protestations. Jalal Daoudi se charge et réussit sa transformation. En deuxième période, Badr Kachani (79è) a donné la victoire et les trois points aux leaders de Botola. Ce nouveau succès permet au HUSA de terminer la journée en tête du classement avec 22 points, devant le Difaâ d’El Jadida (17 points) qui jouera ultérieurement face au Raja de Casablanca. Le FUS (14 points) stagne à la huitième position, aux côtés de son voisin l’AS FAR.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *