Botola Maroc Telecom : Le Raja bute sur le FUS, Tétouan sombre à El Jadida

Botola Maroc Telecom : Le Raja bute sur le FUS, Tétouan sombre à El Jadida

Walid Regragui a finalement réussi son pari. Son équipe qui végète au bas du tableau a besoin du moindre petit point. Le Raja, lui, rate une nette occasion pour coller au leader.

Elle était bien mouvementée cette 26ème journée de la Botola Maroc Telecom et bien évidemment pas au goût de toutes les équipes car dans le football il faut bien un vainqueur et un vaincu. Il se trouve que cette journée a particulièrement été marquée par les résultats de parité. Cela s’explique à la fois par l’excès de prudence mais aussi par l’émulation qui anime les adversaires indépendamment des rangs qu’ils occupent.

L’ouverture du bal dont se sont chargés l’OCK et l’OCS a bien planté le décor. Dans un match fou, les deux équipes ont eu du mal à se départager. Ce n’est pas l’efficacité offensive qui leur a manqué. Au contraire, les spectateurs en ont eu plein la vue puisque la rencontre s’est soldée sur le score de 4 buts partout.

Les quatre réalisations des locaux ont été inscrites par Reda Hajhouj auteur d’un triplé (3è, 22è, 57è) et Khalid Hachadi (77è). Les visiteurs sont revenus au score grâce à Koffy Boua (35è, 44è), Mohamed Sebbar (58è) et Kamal Ait Lhaj (90è+1).

Après ce nul, l’OCS s’est hissé à la 6è place avec 36 points alors que l’OCK s’installe seul à la 10ème position avec 32 unités.

D’autres rencontres ont également connu le même sort. Mal en point, le CRA s’est contenté du minimum face au MCO (1-1). Il était pourtant bien parti pour remporter les points de la victoire ouvrant le score à la 53ème minute du jeu par Ibrahim Al Bahri avant que Milton Karisa n’égalise pour les siens.

Les Oujdis rejoignent ainsi la RSB à la 7è position avec 33 points, tandis que le CRA quitte la lanterne rouge certes, mais reste sérieusement menacé de relégation.

Le troisième nul de cette journée fut enregistré au stade du Père Jego entre le Raja et le FUS. Cette rencontre à sens unique était pauvre en buts mais riche en occasions.

Patrice Carteron a bien dû s’y résoudre. Son Raja n’a pas gagné un match qu’il a pourtant outrageusement dominé, peut-être comme jamais d’ailleurs. Oui mais voilà, si les Aigles ont cherché la solution, longtemps, patiemment, ils ne l’ont pas trouvée.

Walid Regragui a finalement réussi son pari. Son équipe qui végète au bas du tableau a besoin du moindre petit point. Le Raja, lui, rate une nette occasion pour coller au leader. 

Cependant, après ce nul, le Raja se maintient largement en position de dauphin avec 48 points, à cinq longueurs du Wydad qui va affronter l’AS FAR pour le compte de la même journée jeudi 9 mai.

Dans les autres rencontres, le DH s’est imposé à domicile face au MAT (2-0). Les deux réalisations doukkalies ont été l’œuvre de Saimon Msuva, auteur d’un doublé (64è, 73è). Cette nouvelle défaite expose à nouveau le club tétouanais à gros risques de relégation.

Enfin, l’IRT fait un bon progrès dans le classement général grâce à sa petite victoire à domicile face au CAYB. L’unique réalisation de la rencontre a été inscrite du point de pénalty à la 9è minute par Mehdi Neghmi.

Cette victoire permet à l’IRT de s’emparer provisoirement de la 3è place avec 39 points, alors que le CAYB essuie un deuxième revers et stagne à la 7è position avec 35 unités.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *