novembre 14, 2018

 

Botola Maroc Telecom : Le Raja laisse filer une bonne occasion

Botola Maroc Telecom : Le Raja laisse filer une bonne occasion

Alors qu’on s’attendait à voir un MAT très entreprenant et un KACM ambitieux, la rencontre a été en général insipide sauvée rarement par quelques tentatives timides de part et d’autre.

Avant la fin de la phase aller de la Botola Maroc Telecom, les formations ne souhaitent qu’une seule chose : terminer sur une bonne note. Pour ce faire, certains clubs mettent les bouchées doubles à l’instar de l’Olympique de Khouribga. Bien qu’ayant la défense la plus perméable, l’OCK a pu récolter sept points sur neuf possibles lors des trois dernières rencontres. Son dernier succès à domicile a été signé contre la Renaissance de Berkane. L’unique réalisation des locaux a été inscrite par Zouhair Moutaraji à la 71è minute du jeu. Le directeur technique français Bernard Simondi a dû taper du poing sur la table pour remettre le club sur les rails de la victoire. Grâce à ce succès, son équipe réalise une grande progression, en passant de la 13ème à la 10ème position avec 16 points, devançant d’une unité son adversaire du soir.

Le Raja de Casablanca, lui, a laissé filer une nette occasion de s’emparer provisoirement des commandes. Au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat, et face au Chabab Rif Al Hoceima, les Verts ont tout donné mais en vain. Ils ont buté contre une formation qui voyage bien et qui fait preuve d’un jeu plaisant et offensif même loin de ses bases. Ce fut le cas avec le RCA. Loin d’opter pour le repli offensif que font généralement plusieurs formations qui affrontent le Wydad et le Raja, les Rifains ont investi la zone des Verts. D’ailleurs, ils étaient les premiers à scorer par l’intermédiaire de Soufian Echcharaf (56è) qui profite du laxisme de la défense. Sans marquage, il place imperturbablement le cuir au fond des filets, devant les yeux hagards des joueurs rajaouis. Il a fallu attendre la 87ème minute pour délivrer les supporters de la pression. Jawad El Yamiq profite d’une boulette du gardien El Houassli auteur d’une sortie mal calculée pour lober la défense rifaine.
Le Raja rate ainsi l’opportunité de prendre les commandes du championnat du Hassania d’Agadir et reste deuxième avec 22 points.

Le CRA, considéré comme le Ibn Battouta de la Botola Maroc Telecom, parcourt de longs kilomètres et ne se montre pas pour autant épuisé. De plus, il a été privé de certaines de ses pièces maîtresse, notamment Abdessamad Elmbarki sans que cela ait des répercussions sur l’équipe. L’entraîneur Pedro Ben Ali a su insuffler une bonne dynamique à sa formation positionnée à la 6ème place avec l’AS FAR avec 18 unités.

En soirée, le Kawkab de Marrakech et le Moghreb de Tétouan se sont affrontés au stade Al Massira. Alors qu’on s’attendait à voir un MAT très entreprenant et un KACM ambitieux, la rencontre a été en général insipide sauvée rarement par quelques tentatives timides de part et d’autre. Aucun de Fertout et Meriana n’a trouvé la bonne alchimie pour prendre le dessus sur l’autre. Les supporters des Rojiblancons ne comprennent toujours pas la méforme sans pareil de leur club favori. L’arrivée du nouvel entraîneur n’a pas vraiment apporté les résultats escomptés puisque Fertout n’a récolté que 5 points sur 18 possibles. Auteur d’une phase aller catastrophique, le MAT occupe actuellement la position de lanterne rouge avec un total de 6 unités. Ses chances de maintien parmi l’élite deviennent de plus en plus compromises.

Quant au KACM, il rejoint l’Olympic de Safi à la huitième position avec 17 points.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *