Botola Maroc Telecom : Le Wydad sur la bonne voie, le Raja déraille

Botola Maroc Telecom : Le Wydad sur la bonne voie, le Raja déraille

Le Raja qui est parvenu à avoir deux buts d’avance sur son adversaire du jour, s’est vu subitement rattraper au score et même devancer devant un public incrédule.

Décidément, la 18ème journée de la Botola Maroc Telecom n’a pas fini de nous émerveiller. Les matchs disputés dimanche ont été d’un haut niveau.

Pour sa première, Badou Zaki et le Difaâ d’El Jadida ont concédé un nul à domicile (1-1) face à la Renaissance de Berkane.

Le nouvel entraîneur peut bomber le torse avec ce résultat. Lui qui ne dirige la formation doukkalie que depuis une semaine, est parvenu à tenir tête à une formation de Berkane qui sème la terreur là où elle va. Optant le plus clair du temps pour un jeu offensif, cette dernière n’a mis que trois minutes pour lancer les hostilités grâce à Ismail Mokadem. Le DHJ a attendu la 67è minute pour égaliser par le biais de Saimon Msuva.

Après ce nul, la RSB se hisse légèrement à la 6è place avec 24 points, alors que le DHJ est 11è avec 21 unités, aux côtés du Mouloudia d’Oujda.

Un peu plus tôt, le Wydad de Casablanca avait un déplacement périlleux à Rabat où il a affronté le FUS. Privé de son capitaine Ibrahim Nekkach, le coach Faouzi Benzerti a opéré plusieurs changements tactiques, notamment en préférant titulariser Badii Aouk qui a suppléé Mohamed Ounajem. Le leader a multiplié les ratés avant de bénéficier d’un penalty à la 78ème minute traduit avec succès par Yahya Jabrane. Grâce à cet unique but de la rencontre, les Rouges consolident leur position en élargissant l’écart avec les poursuivants qui leur collent au train.

Ainsi, le Wydad s’échappe un peu plus en tête du classement avec 36 points, neuf unités devant l’Ittihad de Tanger qui a fait match nul samedi face au MAT (1-1).

Quant au FUS, sa situation n’est pas rassurante. Il stagne au milieu du tableau avec un compteur bloqué à 22 unités.

Enfin, l’affiche de cette palpitante journée a opposé le Raja de Casablanca au Youssoufia de Berrechid. Au stade du Père Jégo, les visiteurs ont donné une bonne leçon et laissé une bonne impression. Au football, il ne faut pas considérer comme acquis un avantage ou une chose avant d’être sûr de pouvoir en disposer. Le Raja qui est parvenu à avoir deux buts d’avance sur son adversaire du jour, s’est vu subitement rattraper au score et même devancer devant un public incrédule. Le manque de sérieux de certains éléments allait coûter cher aux Aigles Verts qui ont échappé de justesse au pire scénario. Dans les faits, les hommes de Carteron ont ouvert le score et breaké par le biais de Soufiane Rahimi (11è) et Mahmoud Benhalib (54è). Mais le CAYB va réussir spectaculairement à renverser la situation. Mohamed El Fakih a réduit le score du point de pénalty à la 72è minute du jeu, avant que Yacine Wakili n’égalise à six minutes de la fin du temps réglementaire. Quatre minutes plus tard, Abdelfattah Ayat Ahmed va donner l’avantage au CAYB, avant qu’Ayoub Nanah en toute fin de rencontre (90+2) ne sauve la mise et offre au RCA le point d’égalité.

Ce nul empêche les deux adversaires de se départager. Ils occupent désormais la 4è place ex aequo avec 25 points.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *