Botola Maroc Telecom : L’IRT corrige la RSB

Botola Maroc Telecom :  L’IRT corrige la RSB

Si le RAC a trébuché d’entrée, l’autre promu, à savoir le Rapide Club Oued-Zem s’est avéré difficile à battre face à la formation de l’AS FAR.

La première journée de la Botola Maroc Telecom a tenu toutes ses promesses. Les buts et les surprises n’y ont pas manqué. L’ouverture du bal dont se sont chargés vendredi le Racing Casablanca et le Kawkab Marrakech a donné le ton aux autres rencontres.
Bien que le RAC ait raté sa première sortie au complexe Mohammed V à Casablanca, le nouveau promu n’a pas démérité. Surpris par un premier but rapide des visiteurs signé Khalid Sekkat à la 6ème minute du jeu, les locaux ont égalisé un quart d’heure plus tard grâce à Soufiane Harisse sur un joli débordement. Mais l’appétit des représentants de la ville ocre était bien ouvert et Sekkat a encore une fois fait parler son expérience, en transformant victorieusement un pénalty à la 43è minute, offrant ainsi les premiers trois points aux siens.

Au terme de cette rencontre, le Kawkab s’attribue le privilège d’être la première équipe à décrocher les trois points cette saison. Le RAC de Casablanca, quant à lui, devra attendre la prochaine journée pour ouvrir son compteur.
Si le RAC a trébuché d’entrée, l’autre promu, à savoir le Rapide Club Oued-Zem s’est avéré difficile à battre face à la formation de l’AS FAR.
Pour sa toute première apparition chez l’élite, le RCOZ est allé chercher un nul précieux (0-0) sur la pelouse des Militaires au complexe Moulay Abdellah à Rabat. Ce résultat a suscité la grogne des supporters de l’AS FAR. Le club a été parmi les plus dépensiers au mercato. De plus, il n’a pas retenu certains joueurs lesquels s’illustrent actuellement avec leurs nouvelles équipes. A l’instar de Mehdi Naghmi, nouveau sociétaire de l’Ittihad Tanger. L’attaquant tadlaoui de 29 ans était un facteur déterminant dans la victoire de son équipe samedi face à la Renaissance de Berkane. Au stade d’Honneur d’Oujda, les Tangérois ont profité des multiples erreurs des locaux, collectives et individuelles. Le premier but des visiteurs a été signé El Arbi Naji contre son camp. La formation de Berkane a été poreuse ce qui a permis à Naghmi de faire le break en inscrivant à deux reprises (73è et 78è sur pénalty).

Le bloc tangérois, lui, est resté imperméable jusqu’au coup de sifflet final.
En revanche, à Al-Hoceima, les débats étaient équilibrés. Le Chabab local a concédé un nul (1-1) face au Hassania d’Agadir. Fraîchement recruté, Youssef El Gnaoui a ouvert le score pour les visiteurs à la demi-heure du jeu (31è), avant que Mohamed Essaidi n’égalise la mise pour les locaux, à trois minutes de la fin du temps réglementaire de la première période (42è).

Plus loin à El Jadida, le Difaâ n’a pas trouvé le moyen pour secouer les filets du Chabab Atlas Khenifra. Malgré les tentatives, il semblerait que la charnière offensive manque d’efficacité. Ceci a bien arrangé les affaires du CAK qui récolte tout de même un bon petit point.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *