Botola Pro-Élite 1: Il pleut des buts

Botola Pro-Élite 1: Il pleut des buts

La 14ème journée de la Botola-Pro nous aura tout donné : buts, spectacle et beaucoup de suspense inattendu mais bien apprécié. Il faut avouer que même les bookmakers les plus expérimentés ne s’attendaient pas à une telle prestation ou encore à un total de 28 buts inscrits.
Le match ayant le plus surpris dans cette journée est celui opposant l’Ittihad Zemmouri de Khemissat au KAC Kénitra.

Pour cette rencontre, il ne fallait pas arriver en retard au stade 18 novembre, même de 4 minutes. Car c’est le temps qu’il a fallu à Jaouad Ammari pour inscrire le premier but pour les locaux et déclencher ainsi les hostilités.

Les nombreux supporters qui ont meublé les gradins malgré le froid de canard qui s’abat ces derniers jours sur le Royaume ont cru – à tort- que le scénario tournera à la faveur des locaux. Mais les poulains de Hicham El Idrissi n’ont pas mis trop de temps pour rétorquer. Après un quart d’heure, les Cavaliers de Sebou remettent la pendule à l’heure par l’intermédiaire de Abderrahim Aberbache.

Et le match repart de zéro. Les visiteurs prennent les choses en main et réussissent à secouer les filets à trois reprises tandis que les locaux ne parviennent à traduire que deux autres occasions. Quatre buts à trois, affichait le marquoir à la fin de la rencontre en faveur du KAC.

Qu’à cela ne tienne, l’IZK mérite un grand bravo pour la pugnacité de ses joueurs et le KAC des applaudissements pour sa persévérance.

C’est justement la persévérance qui commence à faire défaut au Wydad. Le leader du championnat n’a pas su maintenir son bon rythme. Face au HUSA, les Rouges étaient méconnaissables, à croire qu’ils jouaient loin de leur base.

Pourtant, le complexe Mohammed V était plein à craquer et le soutien des supporters était juste grandiose. Le score finales de 2 buts partout a offusqué l’entraîneur des Gadiris qui a estimé qu’il méritait sans conteste la victoire.

Lors des 3 derniers matchs, le Wydad, avec ses 25 points au compteur, n’a pu récolter que 2 points. Il va devoir réagir sous peine de voir revenir sur eux le KACM qui ne pointe qu’à une longueur après son succès face au DHJ.

Chanceux, les hommes de Toshack peuvent en plus pousser un grand ouf de soulagement puisque l’OCK, 3ème avec 23 points, a fait match nul à Fès, sinon la soirée aurait été encore plus morne pour eux.

L’autre représentant de la capitale économique a, par contre, raté une nette occasion pour faire partie du trio de tête. A Berkane, le Raja et la RSB n’ont pas pu se départager.

Les hommes de Abderrahim Talib, ayant évolué à dix après l’expulsion de Adil Serraj (32e), ont été les premiers à faire trembler les filets par l’intermédiaire de Abdelhadi Halhoul (60e).

Les Rajaouis pouvaient les premiers mener au score après que l’arbitre leur a accordé un penalty qui a valu l’expulsion à Serraj mais Adil Karouchy l’a raté lamentablement. Les poulains de Romao vont finalement revenir dans la rencontre sur une réalisation de Hamza Bourazzouk (68e).

Souvent dominés, les Berkanais ont pu se reposer sur un excellent Mounir Lemrabet dans la cage pour conserver un point qui pourrait s’avérer très précieux pour la suite.
Par ailleurs, respectivement vainqueurs contre le CRA à Al Hoceima et l’OCS à Rabat sur le même score de 4 buts à 0, l’AS-FAR et le FUS font un retour surprenant et avec la manière. Idem pour le MAT, victorieux face au CAK et qui semble se lancer à nouveau dans le championnat national.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *