Botswana-Maroc : Les Lions au complet

«Contre le Botswana, l’équipe nationale sera au complet». Les propos sont ceux du sélectionneur national, Badou Zaki, qui se trouve en concentration au centre Maâmora en compagnie des joueurs et du reste du staff technique. Tous préparent la deuxième sortie des Lions de l’Atlas dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde et de la CAN 2006, samedi 3 juillet face à ce pays de l’Afrique australe. Pour ce match, tous les éléments de l’équipe nationale seront du voyage, à une exception près, celle de Mustapha Bidodane, buteur du championnat national de première division, blessé lors de l’ultime rencontre de son équipe, le Raja, face au KAC à Kénitra.
Le Rajoui souffre en effet d’une enflure au ligament du genou. Un autre joueur demeurait jusqu’à mardi après-midi incertain. Il s’agit de Youssef Safri, sociétaire du club anglais de Coventry, qui s’est envolé en urgence vers la Suisse pour des examens médicaux. En fonction des résultats de ces tests, le staff médical prendra la décision adéquate.
Dimanche prochain à 17h, l’équipe nationale prendra l’avion pour un voyage de 24h qui la mènera au Botswana à travers plusieurs escales, dont la dernière à Johannesburg en Afrique du Sud. Lundi à la même heure, les Lions de l’Atlas atterrirons à Gaborone, capitale du pays. Les éléments de l’équipe y séjourneront jusqu’au jour de la rencontre, le samedi 3 juillet dans l’après-midi. Le retour au Maroc est prévu le dimanche 4 juillet. Le sélectionneur national, dans un premier temps avait émis des doutes quant aux conditions de séjour de la délégation marocaine. Des doutes dissipés par un rapport détaillé parvenu à la direction technique à ce sujet. «Nous savons que le pays dispose d’hôtel d’un bon niveau et que le problème de la nourriture ne se posera pas. La seule inquiétude concerne la disponibilité d’un terrain d’entraînement», estime Badou Zaki. Les Lions de l’Atlas auront en effet quatre séances d’entraînement au programme, à raison d’une séance par jour.
L’entraîneur national estime en outre que les cinq jours que ses poulains résideront au Botswana leur seront très bénéfiques, notamment pour évacuer toute trace de fatigue due au long voyage.
Les Lions de l’Atlas aborderont leur deuxième sortie des éliminatoires de la Coupe du monde et de la CAN 2006 le moral au beau fixe. Et pour cause, les résultats de la deuxième journée de ces qualifications ont chamboulé les pronostics dans ce groupe 5 qui réunit les deux finalistes de la dernière Coupe d’Afrique des nations.
En effet, les victoires de la Guinée et du Botswana face respectivement à la Tunisie (2-1) et au Malawi (2-0) profitent beaucoup au Maroc, tenu en échec par le Malawi lors de la première journée. Le sélectionneur national en est conscient. «Ce qui s’est passé le week-end dernier démontre qu’il n’y a pas de favori dans ce groupe. Toutes les sélections doivent être traitées sur le même pied d’égalité », estime Badou Zaki. Et d’ajouter : « Qui aurait pu croire que les Tunisiens, champions d’Afrique en titre, seraient battus par la Guinée, quinze jours après leur festival de buts contre le Botswana en Tunisie?». C’est pour ces raisons que la prudence sera de mise tout au long de ces éliminatoires.
Chaque point arraché de l’extérieur vaut son pesant d’or. «Notre obectif est de faire un bon résultat au Botswana. Glaner un point est une bonne chose. Remporter les trois points de la victoire est un grand pas vers le leadership du groupe», conclut le sélectionneur national.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *