Boulami, Goumri et les autres

Bon début pour nos représentants dans les mondiaux juniors d’athlétisme qui se déroulent actuellement à Kingston en Jamaïque. Lors de la première journée de ce championnat, disputée mardi dernier, l’athlète marocaine Mariem Alaouite Selsouli s’est distingué en décrochant la médaille d’argent dans l’épreuve du 3000 m. Deuxième derrière l’Ethiopienne Meseret Defar ( 9mn 12sec 61/100), l’ex-championne du monde en cross-country scolaire a parcouru la distance en un temps de 9 mn 16 sec 28/100, améliorant, ainsi, son record personnel.
La médaillée de bronze, elle, est revenue à la Russe Olesya Syreva ( 9mn 16sec 58/100). Cette bonne performance vient encore une fois prouver la bonne santé de l’athlétisme national. Il suffit d’accorder plus d’importance aux jeunes pour que la relève soit assurée. À propos de la relève, le 5 000 m n’est plus dominé par les Kenyans et les Ethiopiens.
Après Sallah Hissou, auteur de la meilleure performance mondiale de l’année sur la distance, réalisée vendredi dernier lors du meeting de Rome avec un temps de 12 mn 55 sec 85/100, c’était le tour, mardi dernier, à un autre athlète marocain d’un autre calibre de signer un autre exploit. Jusqu’alors très peu connu du public marocain, Abderrahim Goumri a fait parler de lui en remportant l’épreuve des 5 000 m du meeting de Stockholm, comptant pour le grand prix de l’IAFF.
L’athlète marocain a parcouru la distance en un chrono de 13 mn 00 sec 77/100. Son compatriote, Mohamed Amyne a terminé 3ème avec un chrono de 13 mn 01 sec 98/100, derrière le Kenyan Sammy Kipketer auteur de 13mn 01sec 14/100. Dans la même épreuve, le Marocain Jawad Gharib, vice champion du monde du semi-marathon, a terminé, quant à lui, 11ème avec un temps de 13 mn 22 sec 94/100.
Lors de la même réunion, l’athlète marocain Brahim Boulami s’est contenté de la 2ème place sur l’épreuve de 3000 m steeple.
La troisième place est revenue au Kenyan, Stephen Cherono, auteur de 8 mn 01 sec 65/100, alors que dans la quatrième place figure le Saoudien, Saad Shaddad Al-Asmari avec un temps de 8mn 08sec 14/100. Recordman de la distance, Boulami a réalisé un chrono de 8 mn 00 sec 77/100, derrière le vice-champion olympique de Sydney, le Kenyan Wilson Boit Kipketer qui a, par la même occasion, amélioré la meilleure performance mondiale de l’année, avec un chrono de 8mn 00sec 56/100.
C’est la deuxième fois que Boulami s’incline face au Kenyan. Les deux athlètes se sont déjà rencontrés sur la même distance le 12 juin dernier lors du meeting d’Ostrava, en République Tchèque. Boulami avait terminé deuxième derrière le Kenyan. Vainqueur de l’épreuve, le 18 mai à Portland aux Etats-Unis, le champion marocain avait réalisé la meilleure performance mondiale de l’année en 8 min 4 sec et 51/100.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *