Boxe : L’arbitrage s’informatise

Boxe : L’arbitrage s’informatise

L’arbitrage de la boxe a toujours été au centre des critiques aussi bien au niveau national qu’international. S’adaptant aux nouvelles dispositions des instances internationales de la boxe, la fédération royale marocaine de la boxe a entamé une série de sessions de formation au profit des arbitres dirigés par Tayeb Wahbi, expert international. Ainsi, la ligue de la Chaouia a organisé, dernièrement, une journée de formation à Casablanca pour initier les arbitres à la manipulation des ordinateurs au cours de l’arbitrage.
Ouvrant les travaux de ces assises, Mustapha Kandali, vice-président de la FRMB, s’est félicité de l’intérêt que les arbitres accordent à la formation, tout en précisant que le bureau fédéral a voulu associer les entraîneurs aux séances de formation pour éviter à l’avenir tout litige entre entraîneurs et arbitres et que tous les acteurs des gants doivent assimiler les nouveaux règlements de l’arbitrage.
À la fin de son allocution, il a remercié Tayeb Wahbi, vice-président de la FRMB, et membre de l’AIBA, qui est la plus haute instance internationale de la boxe amateur, et président de la commission de l’arbitrage des olympiades d’Athènes, pour la formation qu’il dispensera.
Prenant la parole, Tayeb Wahbi a précisé que tous les efforts doivent êtres conjugués pour ne plus donner une image terne de la boxe en rappelant que le comité olympique international a voulu exclure la boxe des sports olympiques après le déroulement des jeux de Séoul en présentant, d’une part, la boxe comme sport de violence ou le boxeur traîne toute sa vie des séquelles, et d’autre part, un arbitrage non conforme à l’esprit olympique. Ainsi pour éviter cette exclusion, qui ne profitera qu’à la boxe professionnelle et qui fera perdre à la boxe amatrice la manne financière des sponsors, il a été décidé de tout mettre à jour. « Ainsi les commissions médicales et de l’arbitrage relevant de l’AIBA ont travaillé pour une meilleure protection de la santé des pugilistes et la mise en place d’un nouvel arsenal de l’arbitrage adapté aux nouvelles techniques de l’informatique », a conclu ce dernier.
Avant d’inviter l’assistance aux travaux de la journée qui comportent une partie théorique et une autre pratique, Tayeb Wahbi a procédé à la présentation du nouveau recueil de l’arbitrage rédigé en anglais, en français et en arabe.
La traduction vers la langue arabe a été effectuée conjointement par Tayeb Wahbi et l’Egyptien Osman Hamid, tout en incorporant des annotations et des commentaires par les soins de ces derniers en langue arabe. Pour le premier vice-président, Mustapha El Kandali, la formation continue fait partie du programme de la fédération. « Les pugilistes n’ont pas l’habitude de s’asseoir devant un conférencier. Nous avons la chance que Tayeb Wahbi est un ex-boxeur. Il a su animer les débats. J’espère que les autres ligues organiseront des journées de formation. Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à la réussite de cette journée. On pouvait remarquer la présence des anciennes gloires comme Mohammed Zerrouguy et son fils M’barek, d’Achik Abdelhak, ainsi que du militant pour la promotion du noble art Hajaouji Mohammed», a déclaré celui-ci.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *