Brahim Boulami : La finale du 3000 m steeples est notre premier objectif

Brahim Boulami : La finale du 3000 m steeples est notre premier objectif

Brahim Boulami, ancien recordman du monde du 3000 m steeples (7 min 55 sec 28/100), estime que les Marocains engagés aux Championnats du monde d’athlétisme, du 15 au 23 août, à Berlin, disposent des capacités physiques et techniques requises devant leur permettre d’atteindre la finale aux Mondiaux d’Allemagne. «C’est notre premier objectif, bien que la rivalité serait rude» dans cette spécialité, a déclaré à la MAP M. Boulami, qui est chargé depuis avril dernier de l’entraînement des athlètes du 3000 m steeples. La course pour le titre sera limitée entre cinq ou six coureurs, les meilleurs de la saison, dont les Kenyans Ezekiel Kemboi, auteur de la meilleure performance mondiale de l’année (7:58.85), Paul Koech et Brimin Kiprop Kipruto, en plus des Français Bouabdellah Tahri, Mahiedine Mekhissi, médaillé d’argent des Jeux Olympiques de Pékin, et le Bahreïni Tareq Mubarak, a-t-il estimé.  Il a indiqué que les Marocains Jamel Chatbi, médaillé d’or aux 16èmes Jeux méditerranéens de Pescara (Italie) et auteur d’un bon chrono dans cette distance (8:08.86), s’évertuera à arracher son billet pour la finale et défendre ses chances pour la conquête du podium. Boulami a émis l’espoir de voir Hanane Ouhaddou rééditer la prouesse réalisée à Osaka et se faire ainsi une place parmi les qualifiées pour la finale. «Je pense qu’Ouhaddou, qui a amélioré son chrono personnel à 9:22.12 (record national) au meeting d’ Heusden et qui a acquis suffisamment d’expériences en prenant part aux Championnats du monde et aux Jeux Olympiques, fera mieux que la 9e place, obtenue à Osaka», a-t-il dit. Le stratège marocain a observé que le point faible que l’on reproche à Ouhaddou est son ralentissement de vitesse devant le fossé d’eau (rivière) «mais c’est un handicap qu’ on va surmonter à l’avenir». Agée de 27 ans, Ouhaddou a décroché l’or des Jeux panarabes au Caire en 2008 et aux Jeux méditerranéens de Pescara en juillet dernier sur le 5000 m. Selon Boulami, la concurrence pour le sacre mondial sur cette distance sera âpre entre les deux Russes Gulnara Galkina, championne olympique à Pékin et recordwoman du monde (8:58.81) et Yekaterina Volkova, championne du monde à Osaka, la Kenyane Ruth Nyangau et l’Ethiopienne Sofia Assefa. S’agissant de Chakir Boujattaoui, qui a opté pour le 5000 m, distance sur laquelle il a signé un temps assez bon au meeting de Rome (13:09.62), Boulami a noté que son point faible reste la difficulté de passage des haies, assurant toutefois qu’il va améliorer sa vitesse afin de pouvoir rivaliser avec les autres concurrents. 
Champion du Maroc du cross-country, Boujattaoui a remporté l’or de 3000 m steeples aux derniers Jeux méditerranéens et la 8e place aux Championnats du monde de crosse-country à Amman. L’entraîneur national a souhaité qu’Abdellatif Chamlal, médaillé de bronze aux Mondiaux juniors de Santiago en 2002, soit au rendez-vous pour passer en finale. Boulami, septième aux Jeux Olympiques d’Atlanta 1996 et Sydney 2000, et quatrième aux Mondiaux d’Helsinki, estime qu’une participation honorable aux Mondiaux de Berlin reste le but suprême de l’ensemble de la sélection nationale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *