Bras de fer entre Gallas et Chelsea

Bras de fer entre Gallas et Chelsea

Chelsea (première division anglaise de football) a accusé lundi soir son ancien défenseur, l’international français William Gallas, d’avoir menacé de marquer contre son camp si le club londonien n’accédait pas à sa volonté de porter le maillot d’une autre équipe.
Selon un communiqué de Chelsea, avant le premier match du championnat contre Manchester City (victoire 3-0 de Chelsea), «il est allé jusqu’à menacer de marquer contre son camp, de se faire exclure ou de commettre des erreurs délibérées, si on le forçait à jouer ou en cas de sanction disciplinaire ou financière».
Gallas a immédiatement démenti lundi soir dans une courte déclaration qu’il a adressée à l’Equipe et à l’AFP: «Je suis surpris et choqué par ces propos, indique le joueur. Je n’ai, bien entendu, jamais dit que je marquerais contre mon camp si je devais rejouer avec Chelsea. J’ai été très ferme dans ma volonté de partir, ça c’est clair, et j’expliquerais en temps voulu pourquoi».
«Mais je n’ai jamais été aussi loin, a poursuivi Gallas, actuellement retenu avec l’équipe de France à Clairefontaine. En attendant, si des gens veulent se cacher derrière ces accusations farfelues pour expliquer mon départ au lieu d’assumer leurs responsabilités devant leurs supporteurs, qu’ils le fassent».
Gallas, 29 ans, a été transféré à Arsenal après un long bras de fer avec son entraîneur, le Portugais Jose Mourinho. Il avait émis depuis plusieurs mois le souhait de quitter Chelsea. «William Gallas a rarement reconnu ses responsabilités (à l’égard du club). Il a aussi omis de relever le rôle de (l’entraîneur) Jose Mourinho et de Chelsea qui ont aidé à devenir un double champion (d’Angleterre) un joueur dont le seul titre auparavant était celui de champion de deuxième division française avec Caen en 1996», a insisté le club. S’en prenant au «manque de respect (de Gallas) pour les supporteurs, le manageur et le club », Chelsea assure que Gallas a engagé l’épreuve de force la saison passée quand «il a refusé de jouer la demi-finale de Coupe d’Angleterre contre Liverpool pour obtenir un contrat revu à la hausse».
Durant la trêve estivale, « il a refusé de rejoindre l’équipe à Los Angeles» lors de la tournée américaine de préparation de Chelsea. «Il a rejeté à la face de Mourinho son offre généreuse de revenir dans la famille après la tournée américaine», lui indiquant «clairement qu’il ne jouerait plus jamais pour Chelsea». «Le seul problème était une question d’argent» et les justifications de Gallas pour quitter Chelsea «n’étaient qu’un écran de fumée», selon le club.
Gallas a disputé 225 matches pour Chelsea où il était arrivé en 2001 depuis Marseille. Chelsea a également réagi très vivement aux critiques du partenaire de Gallas en équipe de France, Lilian Thuram, selon qui, Mourinho « ne doit pas savoir ce que c’est que l’esclavagisme», terme employé par le Portugais à propos de la sélection de Claude Makelele en équipe de France sans lui demander son avis et alors qu’il avait annoncé sa retraite internationale. Thuram et le sélectionneur de l’équipe de France Raymond Domenech «ont mal compris les déclarations de Jose Mourinho à propos d’"esclavagisme", qui relevaient de la métaphore pour illustrer le problème de Makelele. Il s’agissait d’une figure de style, plus que d’une comparaison littérale avec l’esclavagisme en tant que question sociale et politique », selon Chelsea.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *