Budapest, en attendant Athènes

Budapest, en attendant Athènes

De vendredi à Dimanche, les athlètes marocains auront une belle occasion de situer leur niveau à moins de six mois des Jeux Olympiques d’Athènes. Durant ces trois jours, ils prendront en effet part aux 10èmes Championnats du monde d’athlétisme in-door. Et ils seront dix à représenter le Maroc dans cette compétition en salle qui se tient à Budapest, tous pratiquement des jeunes très motivés et avides de sacres internationaux. Il s’agit des deux soeurs Aït Hammou, Amina et Soltana et de Zahra Ouaziz sur le 800m et le 3000m. Chez les hommes, Amine Laâlou et Mouhcine Chehibi (800m), Abdelkader Hachlaf, Mohamed Amyn et Hichem Bellani (3000m) et Yahia Berrabeh (longueur). Mais le directeur technique national garde la tête sur les épaules. Conscient de la jeunesse et de l’inexpérience de ses poulains, il estime que le voyage à Budapest vise essentiellement à les familiariser avec l’atmosphère d’une aussi grande compétition athlétique.
«Il s’agit du meilleur test qu’ils pourraient subir avant les Jeux Olympiques d’Athènes l’été prochain», estime Aziz Daouda. Le choix du DTN s’est porté sur ces jeunes athlètes après que les grands champions nationaux aient choisi de rayer le rendez-vous de Budapest de leur agenda.
Dans une année olympique, difficile de se concentrer sur une autre compétition que les J.O. C’est ce que la plupart des champions et recordmen du monde ont fait. Ainsi le plus grand absent de ces Mondiaux de Budapest est le Marocain Hicham El Guerrouj, quadruple champion du monde sur le 1500m et détenteur du record du monde sur cette même distance, qui a préféré limiter au minimum ses sorties cette année. Ainsi, depuis le début de la saison, il n’a couru qu’une seule fois. C’était le 3000m en salle remporté le week-end dernier au meeting de Liévin. Sa première sortie en plein air s’effectuera fin mai prochain. En attendant, le champion marocain préfère s’entraîner sur les hauteurs d’Ifrane. Le 1500m sera également privé du champion en titre indoor, le Français Driss Maâzouzi, grippé, qui a préféré déclarer forfait. Une star du fond mondial sera également absente ce week-end. Il s’agit de l’Ethiopien Haile Gebreselassie qui aurait aimé confirmer son titre conquis en 2003 sur 3000 m. Chose qu’il ne pourrait faire en raison d’une blessure contractée dernièrement. Même le prodige éthiopien Kenenisa Bekele n’a pas fait le déplacement en Hongrie ne faisant pas une priorité des compétitions en salle.
En plus, les rois du sprint américain Maurice Greene et Tim Montgomery, à court de compétition, ont déjà les yeux fixés sur les jeux Olympiques d’Athènes en août, au même titre que leur compatriote Marion Jones, qui retrouve peu à peu son niveau après sa maternité. Du côté des discipline techniques, Kajsa Bergqvist, tenante du titre à la hauteur, a déclaré forfait à cause d’une blessure au talon gauche et doit subir une opération.
La numéro un mondiale de la discipline, la Sud-Africaine Hestrie Cloete, n’est pas non plus à Budapest. Mais malgré ses absences, les championnats de Budapest réserve de beaux duels, en sprint notamment. Chez les messieurs, les chances sont du côté des citoyens de Sa Majesté la reine d’Angleterre. Sur 60m, Jason Gardener qui domine la saison hivernale, vise d’asseoir cette domination alors que son compatriote Allen Johnson est, lui, le principal favori sur 60 m haies messieurs. Chez les dames, la Belge Kim Gevaert, la Française Christine Arron et l’Américaine Gail Devers se livreront une lutte âpre sur cette même distance. Sur le 800m, la Mozambicaine Maria Mutola se produira face à la Slovène Jolanda Ceplak dans une course qui promet. Sur le 3000 m, le Kenyan Paul Tergat sera l’homme à battre.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *