« C est la FIFA qui a posé les règles de cette cérémonie d accueil »

« C est la FIFA qui a posé les règles de cette cérémonie d accueil »

Entretien avec Hakim Chagraoui, directeur de MTA Holding, organisateur de la cérémonie d’ouverture de la coupe du monde des clubs.
 
La cérémonie d’ouverture de la coupe du monde des clubs de ce 11 décembre à Agadir a fait scandale. Comment vivez-vous ces critiques ?
 
Nous sommes en plein dans le rush de la coupe du monde des clubs. Ce n’est qu’à la fin de cette manifestation que nous ferons le point
sur l’ensemble de l’organisation, et en partie sur cette cérémonie d’ouverture qui ne représente en fait que 5% de notre cahier des charges pour cet évènement. Il faut savoir qu’on s’occupe aussi de la zone fans, (des villages installés entre Marrakech et Agadir réservés au fans) , des scènes artistiques, des stands de la FIFA,  des jeux gonflables pour les enfants ayant rapport avec le football, ou encore du centre
d’accréditation et des locaux dédiés à la presse. Sans compter qu’on assure aussi un volet technique avec la mise en place de groupes électrogènes qui répondent aux normes de la FIFA et dont nous sommes les seuls au Maroc à pouvoir disposer.
 
Pourquoi avez-vous opté pour le folklore ?
C’est la FIFA qui a posé les règles de cette cérémonie d’accueil. Elle a ainsi exigé explicitement une cérémonie légère qui représente le
folklore Marocain et sa palette de couleurs. Nous avons donc fait appel à 300 artistes traditionnels marocains venus des quatre
coins du Maroc. La FIFA a aussi interdit l’utilisation de fonds musicaux   autres que ceux de Sony Music, sponsor officiel de
l’événement.  Il nous était également défendu d’installer quoi que ce soit sur la pelouse. On ne pouvait donc pas avoir recours à des
effets de lumière ni à aucune autre animation. Par ailleurs, il faut savoir que des pays comme le Japon ou Dubai n’ont pas non plus organisé de cérémonie d’ouverture.
 
Aviez-vous suffisamment de temps pour organiser les choses de manière plus satisfaisantes ?
C’est vrai que nous n’avons décroché l’appel d’offre public qu’un mois avant l’événement.  Mais cela n’a pas infecté l’organisation
technique. Quatre jours étaient donc suffisants pour préparer la cérémonie d’accueil, notamment  l’entrée et la sortie des troupes
folklorique, qui ne devait pas dépasser les dix minutes. Quand bien même nous aurions disposé de deux mois, nous n’aurions pas pu exiger davantage des artistes, vu les contraintes imposées par la FIFA. D’ailleurs, cette dernière nous a félicité pour avoir respecté ces consignes.

Le seul reproche que l’on puisse faire au sujet de cette cérémonie d’ouverture concerne la réalisation télévisée. En effet, Le réalisateur espagnol en charge de cet aspect n’est arrivé sur les lieux que 2 heures avant l’ouverture.
 
Prévoyez-vous une cérémonie de clôture ?
 
Non, il n ‘y aura pas de clôture. Seule une remise des trophées est prévue. Parce que selon la FIFA, les cérémonies d’ouverture et de
clôture sont exclusivement organisées dans le cadre de la coupe du monde et de la CAN.
 
Combien cette cérémonie a-t-elle coûté?
 
L ‘appel d’offre était public donc tous les chiffres sont disponibles et justifiés auprès du trésor public. Le budget alloué est de 250.000 DH. Cela a permis de payer les 300 artistes, leur hébergement, leur déplacement et leur restauration pendant quatre jours. Sans parler des tenues des 200 enfants mobilisés pour la circonstance. Le budget de cette cérémonie a été très raisonnable et c’est une chose  louable en ces temps de crise. Si on avait dépensé des millions de DH  pour 10 minutes, ça aurait aussi fait scandale.
 
Certaines personnes ont avancé que votre société n’existe que depuis 6 mois. Que répondez-vous à cela?
C’est archi faux. Cela fait 5 ans que notre entreprise œuvre dans le domaine de l’évènementiel et non pas 6 mois. Nous avons organisé
plusieurs concerts, notamment d’artistes libanais au Maroc. Nous travaillons avec Mazagan, d’ailleurs nous y organisons un spectacle de
Merian Faris prévu ce 31 décembre. Nous assurons aussi chaque été la tournée de Maroc télécom à laquelle participent 3000 artistes. Dans ce sens, l’aspect artistique constitue le cœur de notre métier, mais ce n’est pas cela qui nous a été demandé pour cette cérémonie. Nous avons aussi à notre actif, des événements sportifs prestigieux. C’est nous qui avons été derrière l’organisation du Match du FC Barcelone contre le Raja, ou encore le tournois international de Boxe qui a été diffusé sur Euronews.
 
Le ministre s’est lui-même dit surpris de la qualité de la cérémonie. Son département a-t-il pris part à l’organisation ?
Le ministère est impliqué de A à Z dans l’organisation de cet événement. Et ce, à travers une commission composée aussi de membres
de la fédération royale marocaine de football et de la FIFA. Il  était donc au courant de tous les développements. Par ailleurs, ce sont eux
qui ont rédigé le cahier de charge.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *