CAF : Les élections décalées aux années impaires

L’Assemblée générale de la Confédération africaine de football (CAF), réunie mercredi à Paris, a décidé que l’élection des membres du Comité exécutif, dont celle du président de la CAF, aurait désormais lieu les années impaires et non plus paires, a indiqué un porte-parole de la CAF.
Le président Issa Hayatou, réélu en janvier 2004 pour un cinquième mandat de quatre ans à la tête de la Confédération africaine, devrait donc effectuer une année supplémentaire jusqu’à la prochaine élection, désormais prévue en 2009, a-t-on précisé de même source. L’élection des membres du Comité exécutif avait lieu jusqu’ici les années paires, lors de l’Assemblée générale précédant la Coupe d’Afrique des nations. La CAF s’aligne en la matière sur la Fédération internationale (FIFA), qui a décidé de décaler l’élection de son président par rapport aux Coupes du monde. Par ailleurs, l’AG a adopté plusieurs modifications de ses statuts.
La CAF a notamment intégré dans ses statuts (article 49) la possibilité du recours au Tribunal arbitral du sport (TAS) pour tout litige opposant la CAF ou ses membres entre eux. La création d’une commission consultative, chargée de « favoriser la collaboration » entre la CAF et les fédérations nationales, a également été décidée. Enfin, le Comité exécutif (art. 23) pourra désormais coopter « un ou deux membres » qui s’ajouteront aux membres élus. L’AG de la CAF se tenait mercredi à Paris à la veille de celle de la Fédération internationale, prévue jeudi et vendredi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *