CAF : les FAR s’inclinent

CAF : les FAR s’inclinent

Les FAR se sont inclinés, dimanche dernier lors du match aller comptant pour la finale de la coupe de la  Confédération  africaine de football (CAF), face à l’équipe nigériane de Dolphin (1-0).
Jusqu’aux dernières minutes de ce match très serré, les militaires n’ont pas lâché prise, mais on peut dire que la chance n’a pas été de leur côté. Les assauts répétés des joueurs nigérians du Dolphin n’ont pas perturbé le jeu des FAR qui ont su gardé leur calme et ne pas succomber à la pression. Malgré la férocité de leurs adversaires, les FAR ont tenté de bien gérer la situation. En effet, les joueurs de Dolphin ont affiché dès le début leur détermination à remporter le match en multipliant les offensives. Ils ont imposé leur domination face aux visiteurs.
L’attaquant des joueurs locaux, Osonwa s’est, à maintes reprises, faufiler au carré dix-huit des militaires gênant ainsi la défense des FAR.
Les militaires sont restés sur la défensive et ont réussi à repousser plusieurs tentatives, notamment celle du milieu de terrain Andorones. Ce n’est que vers la fin de la première mi-temps que les protégés de M’hamed Fakhir ont passé à l’offensive. Cependant, leurs assauts furent aisément repoussés par la défense des locaux. Une défense qui s’est montrée efficace et solide.
C’est durant ces dernières minutes de la première mi-temps que le joueur Yassine Naoum a raté une occasion d’or pour ouvrir la marque et plus précisément à la trentième minute. Sa précipitation et son manque de précision lui en coûtaient cher.  En deuxième période, les joueurs locaux se sont montrés plus déterminés à emporter le match en maintenant la pression sur les militaires. Ils ont gardé le même rythme de jeu en cherchant une faille dans la défense des visiteurs.
De leur part, les militaires, ayant changé leur tactique de jeu, ont visiblement repris confiance en eux dès leur sortie des vestiaires.
Les hommes de M’hamed Fakhir ont pu repousser plusieurs attaques des locaux tout en essayant de percer la défense adverse. Durant cette période, les attaques des locaux sont devenues de plus fréquentes. Pourtant, les assauts des Nigérians n’ont pas été aussi robustes que celles de la première mi-temps. 
Le changement de stratégie des militaires a perturbé la ligne de défense de ces derniers les poussant à commettre plusieurs erreurs. Des erreurs qui n’ont pas pu être exploitées par les joueurs de Fakhir. Pas uniquement en raison de la malchance mais aussi le manque de concentration et la précipitation dans la prise de décision. Les locaux ont maintenu la pression jusqu’aux dernières minutes du match. Ils cherchaient sans relâche à sortir vainqueurs de cette rencontre.
À la 85ème minute du jeu, les locaux vont profité d’une brèche causée par un retard des militaires à se positionner pour marquer l’unique but de la rencontre. C’est le joueur Paulapelo qui a pu tromper la vigilance du gardien de but des militaires Tarik Jarmouni et inscrire le but de la victoire.  Malgré cette défaite, rien n’est encore joué. Les militaires ont encore une chance pour se rattraper lors du match retour qui aura lieu le 19 courant au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat. Les protégés de M’hamed Fakhir devront faire preuve de plus de délicatesse lors de cette rencontre pour éviter les erreurs commises au Nigeria. Toutefois, ils auront l’avantage d’être soutenus par leur public qui sera sûrement au rendez-vous.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *